Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / VOLER / Une nuit cousue de fil blanc

              
Thème du mois / Tous les thèmes / VOLER / Une nuit cousue de fil blanc

         
Thème du mois / Tous les thèmes / VOLER / Une nuit cousue de fil blanc

Une nuit cousue de fil blanc
par Candlemas


La robe d'ébène est tombée sur le soir étourdi Aucun pli d'ombre ne teintait plus le satin des bois J'avançais comme un ours aveugle en quête de refrains Mais l'écho trompeur m'éloignait toujours de mon dessin Encre de chine et calame, HB, plume et stabylo, Aucun trait n'avait le goût de combler mon appétit Ma craie crachait sur la forêt, le tableau restait noir Et l'instantané sous de mots creux se ratatinait A tâton ainsi j'allais comme au temps des origines Sur un chemin sans horizon, étroit et tourne-en-rond Puis soudain m'arrêtai patte et nez au clair suspendus : Un tissu de fil blanc s'offrait à l'ascension des anges Mais ma queue fourchait sans doute car je restai scotché Fébrile alors comme un géranium en son pot de terre Heureux de sentir une goutte un rayon sur mon col Et une sève bouillonnante qui sautait les heures Je restai suspendu comme un mime garde-manger Le temps de voler à la toile quatre fils d'argent Puis fier de mon larcin la traîne filant je m'enfuis Dans mes doigts au métier tissaient déjà les vers à soi D'une recherche vaine mais grasse de sensations De la mousse tendre s'écrasant sous ma plante nue J'avais tiré une transe étrangère au paysage Qui pendait hors du temps comme une échelle d'évadé



Poème posté le 29/08/14


 Poète
Candlemas



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.