Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / ADOPTION / Des trous partout

           
Thème du mois / Tous les thèmes / ADOPTION / Des trous partout

       
Thème du mois / Tous les thèmes / ADOPTION / Des trous partout

Des trous partout
par Skipette


par Skipette


Le cuir chevelu parsemé de trous partout La denture à moitié disparue Cavité nasale blanche de trace Cet été, l’enfant loque est revenu Cloîtré dans ses muses Au rythme du rap, les ongles noirs battant la mesure Sourire à la commissure des lèvres laiteuse Palabres incessantes en berceuses L’enfant loque à nouveau m’aime, tout en sourire Me souffle derrière la fenêtre du wagon un je t’m Mère décomposée face à son Soney défait Sorti d’un d’ses orphelinats de l’Est Victime devenue bourreau Dans le momentané vivre Et les trous à boucher, remplir dans l’instant même Faim, soif ou un je-veux- exige-désire… En berne est mon cœur Terne terreur Mom je demeure Une douloureuse histoire Déchu, l’enfant de choir L’orphelin n’a pas oublié Ces traces physiques Ces coups ces brûlures Drastique coupure Dans la solitude D’un lit à barreau Matraqué par son bourreau Pour devenir muet Taire ses pleurs Toutes ses peurs Livide enfant Au regard hagard Vers Styx se penchant L’enfant loque n’a pas oublié Crie sa souffrance Muré dans ses peines Cloîtré dans un égo meurtri L’enfant loque jugé rejeté Souffrance Déchéance Errance Dissonance La folie de l’homme Ravage, saccage Ses enfants en cage L’orphelin adopté De syndrome en sarcome Joue avec la vie Sombre en -pathie En trous partout L’enfant loque à nouveau m’aime, tout en sourire Me souffle derrière la fenêtre du wagon un je t’m Des plaies à panser Par delà les cieux sur la mer et ses crêtes Je vis sur un fil en équilibre Jeu de roulette des pays de l’Est L’espoir un bien grand leurre Qui nous cerne, nous berne De l’envers à l’endroit Les noces me bercent De ce monde auquel j’appartiens Qui est le mien Des trous à combler Forces à expédier Au loin, très loin de soi Recouvrer son moi profond Introspection, reconstruction Survivre Vivre, Forces positives à puiser, recouvrer. Bien que paumée, dans les alizés, mon destin Elire Marcher sur la corde d’Arts et Beautés M’y ressourcer, m’y encorder Fort et bien fragile équilibre Là, ici même, maintenant Libre d’agir De fil en aiguille repriser Un p’tit peu de ces trous partout

Suite à la lecture du poème sur l'abandon de Labelryme Ô Nymphes, une suite à Dissonance Errance, version allégée...

Poème posté le 30/08/14


Informations mp3 : Bach, Sonate No.3 in G Minor BWV 1029, Adagio

 Poète ,
 Interprète
Skipette



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.