Accueil
              
         

Tendresse
par Candlemas


Je me souviens d'un amour finissant Rencontré un jour au bord du chemin Les armes jetées le vieux chérubin A l'indiscrétion s'offrait innocent Las, avide de vivre l'émotion Je le quittai sans croire à sa chanson : « Humain qui t'essouffle à courir ta fin Vis chaque matin comme un nouveau-né Entends ma prière de Séraphin Tendresse vaut mieux que feu passionné Elle éclot d'un regard mais loin des yeux Elle reste au coeur, un geste un sourire Elle revient en un pardon joyeux Se donnant sans détour et sans désir La tendresse est un lien qui rien ne pèse Elle est père et mère de chaque humain Chaque front tendu à son chant s'apaise Et transmet la nouvelle à son voisin La tendresse est douce mais elle dure De main ridée en menotte elle file D'âge en âge un écheveau d'amour pur Où trouvent appui amitiés et familles" D'autres angelots j'ai connus depuis De nouveaux câlins d'autres sensations Mais cette leçon que j'avais fuie S'arrime à mon coeur en définition



Poème posté le 14/09/14


 Poète
Candlemas



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.