Accueil
Poésie libre / La cloison du crépuscule
Poésie libre / La cloison du crépuscule
Poésie libre / La cloison du crépuscule

La cloison du crépuscule
par Fregat


Le sens-tu ce vent balayer l’absence, Souffler sa fraîcheur sur nos vies blessées, Remuer les frontières de silence Où notre légende s’est emmurée ? L’aperçois-tu, l’infini qui s’épuise? Il n’en reste au loin qu’une pellicule, Et ses couleurs devenues imprécises Dessinent la cloison du crépuscule. C’est en ce sépulcre que va mon cœur, A son bras blêmit un errant flambeau, Du rythme mou de son marteau il meurt, Trainant sa dépouille au bord des tombeaux. Dans cet immense vide qui se creuse Dis, nous faudra-t-il les souffrir toujours Ces heures âpres qui jouent, venimeuses, Le long d’un gouffre le lied d’un amour ?



Poème posté le 08/02/18


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.