Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / MORT / Cette Fin d'Après-midi Là

Thème du mois / Tous les thèmes / MORT / Cette Fin d'Après-midi Là

Thème du mois / Tous les thèmes / MORT / Cette Fin d'Après-midi Là

Cette Fin d'Après-midi Là
par Fregat


Cette fin d’après-midi là, il pleuvait. Une pluie fine, silencieuse. Les nuages tentaient d’engloutir Le coucher de soleil tranquille Qui déclinait à l’horizon. Mais il résistait encore. Sa lumière étrange Se reflétait sur les arbres Aux feuilles détrempées, Sur les parapluies de passants pressés, Et sur mes yeux havane, elle glissait. Immobile, debout dans la rue, Je regardais tous ces visages. La fatigue de ceux Qu’accablait la grisaille du soir, Et la force impressionnante De ceux dont rêvaient les pas. Ils sont si beaux, ceux qui rêvent. Moi aussi, les rêves m’habitaient. Ils avaient des refrains mélodieux, Ils savaient voler, En des ciels si lointains… C’était avant le cataclysme. Et avant le silence. Le cataclysme d’un temple éventré Dans le crépitement sur son toit De grésils lourds, de grêles infernales. Et le silence. Qui fit plus mal encore. Émergeant des débris, perdu, muet, Je pensais te retrouver intacte, mon ange, Mais tu errais sans plus me voir, Dans les flaques de ces décombres. Il pleuvait, cette fin d’après-midi-là. D’une pluie fine, douloureuse. Les nuages avaient fini par rejoindre Le coucher de soleil à l’horizon. Et il ne brillait plus. Mes yeux havane s’étaient assombris. Je me souviens m’être prédit, Que j’apercevais là, la lumière De mon dernier rêve, de mon ultime jour. Puisque je mourais. Puisque tu ne m’aimais plus.



Poème posté le 16/10/14


 Poète
Fregat



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.