Accueil

Crimes
par Bip


Les arabesques ensoleillées ont réchauffé la mosaïque et leurs courbures entrelacées exaltent l'air si romantique une jeune femme en robe claire lit un roman dans le patio ses yeux de jais lui donnent l'air de la passion du torero elle se balance sur sa chaise deux papillons se courent après ses rêves souriants sont à leur aise dans leur superbe décolleté son attention est détournée par le ballet d'une colombe elle marche devant très saccadée décrivant là une belle ronde soudain un homme arrive vers elle il a en main un pistolet et tire la pauvre tourterelle il pointe la femme terrorisée mais il s'écroule sous une balle la femme avait un revolver de sa bouche sort un dernier râle elle n'en avait pourtant pas l'air



Poème posté le 02/11/14


 Poète
Bip



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.