Accueil
              
         

Il s'en va
par Just-de-passage


Une lueur s’est éteinte En plein coeur de la ville Sans un cri, sans une plainte Comme s’enfoncerait une île Au beau milieu des néons Une flamme, doucement S’est endormie pour de bon En se confiant au vent Il s’en va le poète Vers l’ultime poésie Vers l’ultime planète Que sa vie a choisie Un murmure s’est tu En plein coeur de la ville Sans éclat, sans cohue Sans enseigne débile Entourée du trafic De tous ces gens qui passent Elle éteint, la musique Sa dernière note lasse La lueur s’est éteinte Le murmure s’est tu Si j’en fais ma complainte Si mes yeux sont en crue C’est qu’au coeur d’une ville Je sais qu’un jour aussi Je partirai docile Sans trompette à l’appui J’m’en irai en poète Parmi les galaxies Cueillir sur sa planète Sa fleur de poésie



Poème posté le 07/11/14


 Poète
Just-de-passage



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.