Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie d'hier
La section poésie d'hier est un espace de publication ouvert aux membres inscrits.
Ils peuvent librement poster 1 poème tous les 7 jours d'un auteur célèbre et dont les écrits sont tombés dans le domaine public (décès de plus de 70 ans).
Il faut préalablement vérifier que l'auteur concerné est bien présent dans la liste des poètes d'hier (en cas d'absence, il est possible de l'ajouter)
Ces poèmes peuvent ensuite être illustrés (par les artistes visuels) ou interprétés (par les artistes audio ou interprètes).
ENVOYER VOTRE POEME

1 sur 18

  •  Au feu, au feu qui [...] Au feu, au feu qui trestout mon cueur ard

    Au feu, au feu qui trestout mon cueur ard Par un brandon tiré d'ung doulx reg...
     par Alain CHARTIER [0] [1] (28/09/15)
  •  Triste plaisir et douloureuse [...] Triste plaisir et douloureuse joye

    Triste plaisir et douloureuse joye, Aspre doulceur, desconfort ennuieux, Ris en ...
     par Alain CHARTIER [0] [1] (08/03/11)
  •  Riche d'espoir et povre [...] Riche d'espoir et povre d'autre bien

    Riche d'espoir et povre d'autre bien, Comblé de dueil et vuidé de liesse, Je v...
     par Alain CHARTIER [0] [1] (08/03/11)
  •  Près de ma dame et [...] Près de ma dame et loing de mon vouloir

    Près de ma dame et loing de mon vouloir, Plain de desir et crainte tout ensemble, Le cueur me fau...
     par Alain CHARTIER [1] [1] (08/03/11)
  •  Ou mon desir m'assouvira Ou mon desir m'assouvira

    Ou mon desir m'assouvira, Ou ma tristesse m'occira Pour vous, belle, prouchainem...
     par Alain CHARTIER [0] [1] (08/03/11)
  •  Ballade de l'amie perdue Ballade de l'amie perdue

    Je ne fu nez fors pour tout mal avoir Et soustenir les assaulz de Fortune. Qu'est ce de bien ...
     par Alain CHARTIER [0] [1] (08/03/11)
  •  Antigone Antigone

    L’Homme, puni des dieux parce qu’il a trouvé, Pareil en sa misère à l’époux de Jocaste, ...
     par Albert SAMAIN [1] [0] (17/06/19)
  •  Au poète Au poète

    Poète, n'attends rien des faveurs du vulgaire. L'extase et l'ovation bruyante n'ont qu'un temps...
     par Alexandre POUCHKINE [2] [4] (31/03/18)
  •  Mon portrait Mon portrait

    Vous me demandez mon portrait, Mais peint d'après nature : Mon cher, il sera bientôt fait Quoiq...
     par Alexandre POUCHKINE [3] [2] (19/03/11)
  •  Stances Stances

    Avez-vous vu la tendre rose, L'aimable fille d'un beau jour, Quand au printemps à peine éclose,...
     par Alexandre POUCHKINE [0] [0] (27/12/09)
  •  À mon ami Alfred T À mon ami Alfred T

    Dans mes jours de malheur, Alfred, seul entre mille, Tu m'es resté fidèle où tant d'autres m'on...
     par Alfred DE MUSSET [0] [0] (05/04/19)
  •  Namouna - Chant premier Namouna - Chant premier

    Une femme est comme votre ombre : courez après, elle vous fuit ; fuyez-la, elle court après vou...
     par Alfred DE MUSSET [0] [0] (18/06/17)
  •  Lettre entre Sand et [...] Lettre entre Sand et Musset

    Je suis très émue de vous dire que j’ai bien compris l’autre soir que vous aviez toujours un...
     par Alfred de MUSSET [5] [2] (21/07/16)
  •  Ballade à la lune Ballade à la lune

    C'était, dans la nuit brune, Sur le clocher jauni, La lune Comme un point sur un i. Lune, que...
     par Alfred DE MUSSET [1] [3] (14/07/12)
  •  Sonnet (à M.V.H.) Sonnet (à M.V.H.)

    Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses, Pour savoir, après tout, ce ...
     par Alfred DE MUSSET [1] [1] (07/03/11)
  •  Sonnet : Que j’aime [...] Sonnet : Que j’aime le premier frisson d'hiver...

    Que j’aime le premier frisson d’hiver ! le chaume, Sous le pied du chasseur...
     par Alfred DE MUSSET [0] [1] (07/03/11)
  •  Au lecteur Au lecteur

    Ce livre est toute ma jeunesse ; Je l’ai fait sans presque y songer. Il y paraît, je le confess...
     par Alfred DE MUSSET [0] [0] (07/03/11)
  •  Namouna - Chant deuxième Namouna - Chant deuxième

    Qu’est-ce que l’amour ? L’échange de deux fantaisies Et le contact de deux épidermes C...
     par Alfred DE MUSSET [1] [2] (07/03/11)
  •  A Mademoiselle A Mademoiselle

    Oui, femmes, quoi qu’on puisse dire, Vous avez le fatal pouvoir De nous jeter par un sourire Da...
     par Alfred de MUSSET [2] [1] (27/12/09)
  •  La nuit de mai La nuit de mai

    LA MUSE Poète, prends ton luth et me donne un baiser; La fleur de l'églantier sent ses bourgeo...
     par Alfred de MUSSET [0] [2] (27/12/09)
  •  La nuit d'août La nuit d'août

    LA MUSE Depuis que le soleil, dans l'horizon immense, A franchi le Cancer sur son axe enflam...
     par Alfred de MUSSET [0] [1] (27/12/09)
  •  La nuit d'octobre La nuit d'octobre

    LE POÈTE Le mal dont j'ai souffert s'est enfui comme un rêve. Je n'en puis comparer le loi...
     par Alfred de MUSSET [0] [0] (27/12/09)
  •  La nuit de décembre La nuit de décembre

    LE POÈTE Du temps que j'étais écolier, Je restais un soir à veiller Dans notre salle so...
     par Alfred de MUSSET [0] [0] (27/12/09)
  •  Stances Stances

    Que j'aime à voir, dans la vallée Désolée, Se lever comme un mausolée Les quatre ailes d...
     par Alfred de MUSSET [0] [1] (27/12/09)
  •  Le lever Le lever

    Assez dormir, ma belle ! Ta cavale Isabelle Hennit sous tes balcons. Vois tes piqueurs alerte...
     par Alfred de MUSSET [1] [1] (27/12/09)
  •  Le saule(extrait) Le saule(extrait)

    Pâle étoile du soir, messagère lointaine, Dont le front sort brillant des voiles du couchant...
     par Alfred de MUSSET [1] [1] (27/12/09)
  •  L'andalouse L'andalouse

    Avez-vous vu, dans Barcelone, Une Andalouse au sein bruni ? Pâle comme un beau soir d’automne...
     par Alfred de MUSSET [0] [1] (27/12/09)
  •  Sonnet : A Madame Sonnet : A Madame

    Jeune ange aux doux regards, à la douce parole, Un instant près de vous je suis venu m'asseoir, ...
     par Alfred de MUSSET [1] [0] (27/12/09)
  •  Le Rhin Le Rhin

    Ô Rhin, sais-tu pourquoi les amants insensés, Abandonnant leur âme aux tendres rêveries, P...
     par Alfred de MUSSET [0] [0] (27/12/09)
  •  Fut-il jamais… Fut-il jamais…

    Fut-il jamais douceur de cœur pareille À voir Manon dans mes bras sommeiller ? Son front coquet ...
     par Alfred de MUSSET [0] [0] (27/12/09)
  •  Tristesse Tristesse

    J'ai perdu ma force et ma vie, Et mes amis et ma gaieté; J'ai perdu jusqu'à la fierté Qui fais...
     par Alfred de MUSSET [0] [1] (27/12/09)
  •  Se voir le plus possible [...] Se voir le plus possible ...

    Se voir le plus possible et s'aimer seulement, Sans ruse et sans détours, sans honte ni mensonge,...
     par Alfred de MUSSET [15] [6] (27/12/09)
  •  Sonnet au lecteur Sonnet au lecteur

    Jusqu'à présent, lecteur, suivant l'antique usage, Je te disais bonjour à la première page. Mo...
     par Alfred de MUSSET [1] [4] (27/12/09)
  •  Chant de Suzanne au [...] Chant de Suzanne au bain

    De l’époux bien-aimé n’entends-je pas la voix ? Oui, pareil au chevreuil, le voici, je le voi...
     par Alfred DE VIGNY [3] [3] (14/03/17)
  •  La mort du loup La mort du loup

    I Les nuages couraient sur la lune enflammée Comme sur l'incendie on voit fuir la fumée, Et l...
     par Alfred de VIGNY [4] [5] (23/01/14)
  •  Le bain d'une dame [...] Le bain d'une dame romaine

    Une Esclave d'Egypte, au teint luisant et noir, Lui présente, à genoux, l'acier pur du miroir ; ...
     par Alfred de VIGNY [3] [2] (23/01/14)
  •  Le fou Le fou

    La lune peignait ses cheveux avec un démêloir d’ébène qui argentait d’une pluie de vers luis...
     par Aloysius BERTRAND [0] [1] (28/11/15)
  •  La chambre gothique La chambre gothique

    « Oh ! la terre, — murmurai-je à la nuit, — est un calice embaumé dont le pistil et les ét...
     par Aloysius BERTRAND [0] [0] (28/11/15)
  •  Les cinq doigts de [...] Les cinq doigts de la main

    Le pouce est ce gras cabaretier flamand, d'humeur goguenarde et grivoise, qui ...
     par Aloysius BERTRAND [0] [0] (22/09/15)
  •  Ondine Ondine

    ... Je croyais entendre Une vague harmonie enchanter mon sommeil, Et près de...
     par Aloysius BERTRAND [10] [3] (17/08/14)
  •  L'éternel féminin L'éternel féminin

    La montagne portait sa robe d'or bruni, Or fragile tombant, feuille à feuille, des branches, Da...
     par Alphonse BEAUREGARD [1] [2] (14/05/17)
  •  Désir simple Désir simple

    Jeunes filles qui brodez En suivant des songeries, Seules sur vos galeries, Ou qui dehors rega...
     par Alphonse BEAUREGARD [4] [3] (14/01/17)
  •  Déclaration Déclaration

    Femme, sitôt que ton regard Eut transpercé mon existence, J'ai renié vingt espérances, J'a...
     par Alphonse BEAUREGARD [10] [5] (02/10/16)
  •  Vigile Vigile

    Ô les mots qu'on adresse à la femme attirante, Les mots qu'on veut badins, spirituels, charme...
     par Alphonse BEAUREGARD [0] [1] (06/06/16)
  •  Impuissance Impuissance

    Je ne sais pas si je sais vivre. Plusieurs fois chaque jour je devrais arrêter L’...
     par Alphonse BEAUREGARD [1] [2] (03/03/16)
  •  Sonnet impressionniste Sonnet impressionniste

    Quelle âme revêtir dans cette forêt vierge Qui va, grimpant les monts, au ci...
     par Alphonse BEAUREGARD [1] [2] (22/09/15)
  •  La rivière aux trois [...] La rivière aux trois ponts

    Du haut de la côte pelée Je l'aperçus courant, marchant, Sinueuse, dans la vallée, En plei...
     par Alphonse BEAUREGARD [0] [3] (27/12/09)
  •  La branche d'amandier La branche d'amandier

    De l'amandier tige fleurie, Symbole, hélas! de la beauté, Comme toi, la fleur de la vie Fleurit...
     par Alphonse DE LAMARTINE [3] [3] (28/05/17)
  •  Marthe filait, assise [...] Marthe filait, assise en haut sur le palier

    (extrait, 9ème époque) Marthe filait, assise en haut sur le palier. Son fuseau de sa main roul...
     par Alphonse DE LAMARTINE [0] [3] (26/04/17)
  •  L'isolement L'isolement

    Souvent sur la montagne, à l'ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m'assieds ...
     par Alphonse de LAMARTINE [3] [2] (09/11/16)
  • 1 sur 18



    .