Accueil
Poésie d'hier
La section poésie d'hier est un espace de publication ouvert aux membres inscrits.
Ils peuvent librement poster 1 poème tous les 7 jours d'un auteur célèbre et dont les écrits sont tombés dans le domaine public (décès de plus de 70 ans).
Il faut préalablement vérifier que l'auteur concerné est bien présent dans la liste des poètes d'hier (en cas d'absence, il est possible de l'ajouter)
Ces poèmes peuvent ensuite être illustrés (par les artistes visuels) ou interprétés (par les artistes audio ou interprètes).
ENVOYER VOTRE POEME

1 sur 19

  •  Les chercheuses de [...] Les chercheuses de poux

    Quand le front de l'enfant, plein de rouges tourmentes, Implore l'essaim blanc des rêves indistinc...
     par Arthur RIMBAUD [1] [0] (26/05/20)
  •  Spleen Spleen

    Les roses étaient toutes rouges, Et les lierres étaient tout noirs. Chère, pour peu que tu ...
     par Paul VERLAINE [0] [0] (18/05/20)
  •  Stymphale Stymphale

    Et partout devant lui, par milliers, les oiseaux, De la berge fangeuse où le Héros dévale, S’...
     par José-Maria DE HEREDIA [2] [0] (18/05/20)
  •  La tirade des « Non, [...] La tirade des « Non, merci »

    CYRANO Et que faudrait-il faire...
     par Edmond ROSTAND [2] [0] (16/05/20)
  •  Le possédé Le possédé

    Le soleil s'est couvert d'un crêpe. Comme lui, Ô Lune de ma vie ! emmitoufle-toi d'ombre ; Dors ...
     par Charles BAUDELAIRE [2] [0] (11/05/20)
  •  L'Azur L'Azur

    De l’éternel Azur la sereine ironie Accable, belle indolemment comme les fleurs, Le poète impu...
     par Stéphane MALLARME [1] [2] (08/05/20)
  •  Aimez-vous le passé [...] Aimez-vous le passé ?

    Aimez-vous le passé Et rêver d’histoires Évocatoires Aux contours effacés ? Les vieilles...
     par Paul-Jean TOULET [0] [0] (27/04/20)
  •  Le couchant adoucit Le couchant adoucit

    Le couchant adoucit le sourire du ciel. La nuit vient gravement, ainsi qu’une prêtresse. La bri...
     par Renée VIVIEN [1] [3] (26/04/20)
  •  Sans titre Sans titre

    Non, il n’est pas en ton pouvoir de faire éclore le bouton Secoue-le, frappe-le : tu n’auras p...
     par Rabindranath TAGORE [1] [1] (19/04/20)
  •  Notre-Dame de Paris Notre-Dame de Paris

    Notre-Dame est bien vieille : on la verra peut-être Enterrer cependant Paris qu’elle a vu naîtr...
     par Gérard DE NERVAL [2] [2] (16/04/20)
  •  L'amour L'amour

    L'anneau se met à l'annulaire Après le baiser des aveux Ce que nos lèvres murmurè...
     par Guillaume APOLLINAIRE [1] [0] (15/04/20)
  •  La fable et la vérité La fable et la vérité

    La vérité, toute nue, Sortit un jour de son puits. Ses attraits par le temps étaient un peu d...
     par Jean-Pierre CLARIS DE FLORIAN [1] [0] (15/04/20)
  •  Sonnet de printemps [...] Sonnet de printemps

    Avril met aux buissons leurs robes de printemps Et brode aux boutons d'or de fines collerettes, La...
     par Jules LAFORGUE [2] [1] (09/04/20)
  •  Ténèbres Ténèbres

    J'eus un rêve ; il ne fut pas pleinement un rêve. L'éclatant soleil s'était éteint, les étoi...
     par Lord BYRON [2] [1] (05/04/20)
  •  A la santé A la santé

    I Avant d’entrer dans ma cellule Il a fallu me mettre nu Et quelle voix sinistre ulule Guill...
     par Guillaume APOLLINAIRE [1] [0] (28/03/20)
  •  Crève-coeur Crève-coeur

    Eun’ fois j’ai cru que j’me mariais Par un matin d’amour et d’Mai : Il l’tait Menui...
     par Jehan RICTUS [4] [1] (21/03/20)
  •  L'adieu L'adieu

    J'ai cueilli ce brin de bruyère L'automne est morte souviens-t'en Nous ne nous verrons plus sur t...
     par Guillaume APOLLINAIRE [1] [1] (19/03/20)
  •  A Cupidon A Cupidon

    Le jour pousse la nuit, Et la nuit sombre Pousse le jour qui luit D'une obscure ombre. L'Auton...
     par Pierre DE RONSARD [2] [1] (18/03/20)
  •  Adieux de Jeanne à [...] Adieux de Jeanne à la Meuse

    « Adieu, Meuse endormeuse et douce à mon enfance, Qui demeures aux prés, où tu coules tout bas...
     par Charles PEGUY [0] [1] (07/03/20)
  •  Berceuse pour un pas-de-chance Berceuse pour un pas-de-chance

    Do mon pétiot ; do ma tototte.... Te viens d’ t’effondrer su’ l’ crottoir comme un bestia...
     par Jehan RICTUS [4] [1] (24/02/20)
  •  Quatorzain pour tous Quatorzain pour tous

    Ô mes contemporains du sexe fort, Je vous méprise et contemne point peu. Même il en est que je ...
     par Paul VERLAINE [1] [0] (04/02/20)
  •  Les rêves Les rêves

    Le visage de ceux qu’on n’aime pas encor Apparaît quelquefois aux fenêtres des rêves, Et va...
     par Anna DE NOAILLES [2] [2] (01/02/20)
  •  La belle dame sans [...] La belle dame sans merci

    Naguères chevauchant pensoye, Com’ homme triste et douloureux, Au dueil où il faut que je soye...
     par Alain CHARTIER [2] [1] (22/01/20)
  •  Le repos en Egypte Le repos en Egypte

    La nuit est bleue et chaude, et le calme infini… Roulé dans son manteau, le front sur une pierre...
     par Albert SAMAIN [5] [2] (24/12/19)
  •  Je sais bien qu'il [...] Je sais bien qu'il est d'usage...

    Je sais bien qu'il est d'usage D'aller en tous lieux criant Que l'homme est d'autant plus sage Qu...
     par Victor HUGO [8] [8] (08/12/19)
  •  Devant deux portraits [...] Devant deux portraits de ma mère

    Ma mère, que je l'aime en ce portrait ancien, Peint aux jours glorieux qu'elle était...
     par Emile NELLIGAN [2] [1] (26/11/19)
  •  Ballade de l’invitation [...] Ballade de l’invitation au travail

    Pour s’affirmer expert en ses travaux, Qu’on soit poète ou marchand de fécule, Certain ...
     par Lucien Métivet [1] [2] (22/11/19)
  •  Melancholia Melancholia

    Écoutez. Une femme au profil décharné, Maigre, blême, portant un enfant étonné, Est là qui ...
     par Victor HUGO [1] [1] (05/11/19)
  •  Sonnet moderne Sonnet moderne

    Elle mit son plus beau chapeau, son chapeau bleu, Et la robe que nul encor n'a dégrafée. Puis el...
     par Jean RICHEPIN [0] [1] (26/10/19)
  •  Le vaisseau d'or Le vaisseau d'or

    Ce fut un grand Vaisseau taillé dans l'or massif: Ses mâts touchaient l'azur, sur de...
     par Emile NELLIGAN [5] [4] (16/10/19)
  •  A une madone A une madone

    EX-VOTO DANS LE GOÛT ESPAGNOL Je veux bâtir pour toi, Madone, ma maîtresse, Un autel sou...
     par Charles BAUDELAIRE [1] [2] (22/09/19)
  •  Le chat - XLVII Le chat - XLVII

    I Dans ma cervelle se promène Ainsi qu’en son appartement, Un beau chat, fort, doux et cha...
     par Charles BAUDELAIRE [10] [5] (26/08/19)
  •  La coccinelle La coccinelle

    Elle me dit: « Quelque chose Me tourmente. » Et j’aperçus Son cou de neige, et, dessus, Un p...
     par Victor HUGO [1] [4] (06/08/19)
  •  Au platane Au platane

    Tu penches, grand Platane, et te proposes nu, Blanc comme un jeune Scythe, Mais ta candeur est...
     par Paul VALERY [0] [1] (29/07/19)
  •  Die Affen - Les singes Die Affen - Les singes

    Der Bauer sprach zu seinem Jungen: "Heut in der Stadt, da wirst du gaffen, Wir fahren hin und sehn...
     par Wilhelm BUSCH [4] [1] (23/07/19)
  •  Fatigue Fatigue

    Je veux rester dans mes coussins aujourd’hui, Seule à goûter, muette et presque inanimée L...
     par Lucie DELARUE-MARDRUS [1] [4] (21/07/19)
  •  Et la mer et l'amour Et la mer et l'amour

    Et la mer et l'amour ont l'amer pour partage, Et la mer est amère, et l'amour est amer, L'on s'...
     par Pierre DE MARBEUF [6] [7] (10/07/19)
  •  Il est d'étranges [...] Il est d'étranges soirs

    Il est d’étranges soirs, où les fleurs ont une âme, Où dans l’air énervé flotte du repe...
     par Albert SAMAIN [4] [3] (02/07/19)
  •  L'horloge L'horloge

    Vulnerant omnes, ultima necat. La voiture fit halte à l'église d'Urrugne, Nom rauque, dont le ...
     par Théophile GAUTIER [3] [2] (21/06/19)
  •  Antigone Antigone

    L’Homme, puni des dieux parce qu’il a trouvé, Pareil en sa misère à l’époux de Jocaste, ...
     par Albert SAMAIN [1] [1] (17/06/19)
  •  Das Rosen-Innere - [...] Das Rosen-Innere - Intérieur de rose

    Das Rosen-Innere Wo ist zu diesem Innen ein Außen? Auf welches Weh legt man solches Linnen ? ...
     par Rainer Maria RILKE [4] [2] (16/06/19)
  •  La solea La solea

    La soleá Vêtue de voiles noirs, elle pense que le monde est bien petit et le coeur immense V...
     par Federico GARCIA LORCA [1] [1] (14/06/19)
  •  L'odeur de mon pays L'odeur de mon pays

    L’odeur de mon pays était dans une pomme. Je l'ai mordue avec les yeux fermés du somme, Pour...
     par Lucie DELARUE-MARDRUS [4] [3] (07/06/19)
  •  Fenêtres ouvertes Fenêtres ouvertes

    Le matin - En dormant J'entends des voix. Lueurs à travers ma paupière. Une cloche est en bran...
     par Victor HUGO [1] [0] (07/06/19)
  •  La grosse anguille La grosse anguille

    La grosse anguille est dans sa phase Torpide : le soleil s’embrase. Au fond de l’onde qui ...
     par Maurice ROLLINAT [3] [2] (22/05/19)
  •  Les trois oiseaux Les trois oiseaux

    J’ai dit au ramier : « Pars ! Et va, quand même, Au-delà des champs d’avoine et de foin, Me...
     par François COPPEE [0] [1] (14/05/19)
  •  Le hareng saur Le hareng saur

    Il était un grand mur blanc — nu, nu, nu, Contre le mur une échelle — haute, haute, haute, ...
     par Charles CROS [3] [3] (04/05/19)
  •  Nascita di Venere Nascita di Venere

    Vénus, debout sur le plus beau des coquillages, Aborde, nue, au moins sauvage des ...
     par Paul VERLAINE [0] [1] (27/04/19)
  •  La semaine sainte à [...] La semaine sainte à Rome

    Je suis venu voir le Saint-Père (A qui Dieu fasse un sort prospère !) En son éternelle cité....
     par Charles MONSELET [0] [0] (18/04/19)
  •  A ma jument souris A ma jument souris

    Pas d’éperon ni de cravache, N’est-ce pas, Maîtresse à poil gris… C’est bon à pousser ...
     par Tristan CORBIERE [2] [2] (18/04/19)
  • 1 sur 19



    .