Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie d'hier
La section poésie d'hier est un espace de publication ouvert aux membres inscrits.
Ils peuvent librement poster 5 poèmes par mois (au rythme d'un par 24h maximum) d'un auteur célèbre et dont les écrits sont tombés dans le domaine public (décès de plus de 70 ans).
Il faut préalablement vérifier que l'auteur concerné est bien présent dans la liste des poètes d'hier (en cas d'absence, il est possible de l'ajouter)
Ces poèmes peuvent ensuite être illustrés (par les artistes visuels) ou interprétés (par les artistes audio ou interprètes).
ENVOYER VOTRE POEME

1 sur 17

  •  Ô beaux yeux bruns,... Ô beaux yeux bruns,...

    Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés, Ô chauds soupirs, ô larmes épandues, Ô no...
     par Louise LABE [4] [4] (14/09/18)
  •  Ginkgo Biloba Ginkgo Biloba

    Dieses Baums Blatt, der von Osten Meinem Garten anvertraut, Giebt geheimen Sinn zu kosten, Wie's ...
     par Johann Wolfgang von GOETHE [2] [2] (05/05/18)
  •  Voici les lieux charmants... Voici les lieux charmants...

    Voici les lieux charmants où mon âme ravie Passait à contempler Sylvie Ces tranquilles moments ...
     par Nicolas BOILEAU [4] [3] (16/03/18)
  •  Le cimetière marin Le cimetière marin

    Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes ; Midi le ...
     par Paul VALERY [5] [6] (13/11/17)
  •  Berceuse Berceuse

    Sein maternel au pur contour, Veiné d'azur, gonflé d'amour, Ton lait s'échappe d'une fraise ...
     par André LEMOYNE [4] [5] (09/09/17)
  •  La julienne La julienne

    Julienne ! Un nom de femme ! Un doux nom composé, Un nom qui dans mon âme S'est impatroni...
     par Charles MONSELET [3] [2] (19/08/17)
  •  Le sonnet de l'asperge Le sonnet de l'asperge

    Le sonnet de l'asperge Oui, faisons lui fête ! Légume prudent, C'est la note honnête D'un f...
     par Charles MONSELET [5] [2] (15/04/17)
  •  Les rois mages Les rois mages

    Ils perdirent l'étoile, un soir ; pourquoi perd-on L'étoile ? Pour l'avoir parfois trop regardée...
     par Edmond ROSTAND [4] [3] (23/12/16)
  •  Der Kaiser von China [...] Der Kaiser von China - L'empereur de Chine

    Mein Vater war ein trockner Taps, Ein nüchterner Duckmäuser, Ich aber trinke meinen Schnaps Und...
     par Heinrich HEINE [7] [0] (23/11/16)
  •  Le homard Le homard

    Le homard, compliqué comme une cathédrale, Sur un lit de persil, monstre rouge, apparaît. En le...
     par Charles MONSELET [4] [1] (06/10/16)
  •  Déclaration Déclaration

    Femme, sitôt que ton regard Eut transpercé mon existence, J'ai renié vingt espérances, J'a...
     par Alphonse BEAUREGARD [10] [5] (02/10/16)
  •  Voix intérieure Voix intérieure

    Mon ami, quels ennuis vous donnent de l'humeur ? Le vivre vous chagrine et le mourir vous fâche. ...
     par Anna de NOAILLES [8] [4] (21/01/15)
  •  Le Bac Le Bac

    - Au dret* Pommé, au dret Grivelot, hue, ho, dia! -  Un chariot dévale au revers de la route, ...
     par Marie DAUGUET [10] [7] (07/12/14)
  •  Le baiser Le baiser

    Couples fervents et doux, ô troupe printanière ! Aimez au gré des jours. - Tout, l'ombre, la ch...
     par Anna de NOAILLES [6] [2] (15/10/14)
  •  Complainte Complainte

    Que m'importe la renaissance De l'allègre et fidèle été ? J'ai fini mon éternité, Amour ...
     par Anna de NOAILLES [10] [4] (11/08/14)
  •  Grand étang romantique [...] Grand étang romantique et qui m’a répondu

    Grand étang romantique et qui m’a répondu Où nous nous mélangions comme en l’eau primitive ...
     par Marie DAUGUET [4] [4] (04/12/13)
  •  Vers les yeux des sirènes [...] Vers les yeux des sirènes

    Qu'on déserte la ville ! Que nul ne rallume L'autel ! Nous laisserons à tout ja...
     par Pierre LOUYS [1] [2] (29/01/12)
  •  Psyché Psyché

    Psyché, ma sœur, écoute immobile, et frissonne... Le bonheur vient, nous touch...
     par Pierre LOUYS [6] [5] (29/01/12)
  •  Dors ! Dors !

    L'orage de tes jours a passé sur ma vie ; J'ai plié sous ton sort, j'ai pleuré de tes pleurs ; ...
     par Marceline DESBORDES-VALMORE [12] [6] (08/10/11)
  •  Der Erlkönig / Le [...] Der Erlkönig / Le Roi des Aulnes

    Wer reitet so spät durch Nacht und Wind ? Es ist der Vater mit seinem Kind ; Er h...
     par Johann Wolfgang von GOETHE [10] [5] (11/03/11)
  •  Dordrecht Dordrecht

    Ton ciel toujours un peu Bleu Le matin souvent un peu Pleut Dordrecht endroit si beau Tombeau...
     par Marcel PROUST [2] [0] (09/01/11)
  •  Vladimir Maïakovski Vladimir Maïakovski

    D’un coup j’ai barbouillé la carte du quotidien en faisant gicler la couleur hors du verre; j...
     par Vladimir MAIAKOVSKI [2] [1] (29/12/10)
  •  Ô longs désirs, ô [...] Ô longs désirs, ô espérances vaines

    Ô longs désirs, ô espérances vaines, Tristes soupirs et larmes coutumières A engendrer de moi...
     par Louise LABE [8] [1] (01/10/10)
  •  Chant des captifs (souvenirs [...] Chant des captifs (souvenirs de Calédonie)

    Ici l'hiver n'a pas de prise, Ici les bois sont toujours verts ; De l'Océan, la fraîche brise...
     par Louise MICHEL [3] [4] (18/03/10)
  •  Au sommet de ma voix Au sommet de ma voix

    Elle m’aime, elle ne m’aime pas Je trie mes mains Et j’ai cassé mes doigts. Alors les prem...
     par Vladimir MAIAKOVSKI [5] [4] (26/02/10)
  •  A la gloire du vent A la gloire du vent

    - Toi qui t'en vas là-bas, Par toutes les routes de la terre, Homme tenace et solitaire, Vers o...
     par Emile VERHAEREN [3] [2] (08/01/10)
  •  A celle qui est trop [...] A celle qui est trop gaie

    Ta tête, ton geste, ton air Sont beaux comme un beau paysage ; Le rire joue en ton visage Comme un ...
     par Charles BAUDELAIRE [6] [4] (27/12/09)
  •  Carmen Carmen

    Carmen est maigre - un trait de bistre Cerne son oeil de gitana ; Ses cheveux sont d'un noir sinis...
     par Théophile GAUTIER [9] [2] (27/12/09)
  •  Mon rêve familier Mon rêve familier

    Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime...
     par PAUL VERLAINE [12] [8] (27/12/09)
  •  Tempête et calme Tempête et calme

    L'ombre Suit Sombre Nuit ; Une Lune Brune Luit. Tranquille L'air pur Distille L...
     par Jules VERNE [1] [4] (27/12/09)
  •  Mignonne, allons voir [...] Mignonne, allons voir si la rose

    A Cassandre Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avoit desclose Sa robe de pourpre au ...
     par Pierre de RONSARD [0] [2] (27/12/09)
  •  Pégase Pégase

    À José Maria de Heredia. De ses quatre pieds purs faisant feu sur le sol, La Bête chimériqu...
     par Pierre LOUYS [1] [1] (27/12/09)
  •  Printemps Printemps

    Et puis, c’est oublié. Ai-je pensé, vraiment, ces choses-là ? Bon soleil, te voilà Sur ...
     par Sabine SICAUD [4] [3] (27/12/09)
  •  Matin d'Automne Matin d'Automne

    C’est un matin…non pas un matin de Corot Avec des arbres et des nymphes sur la terre, C’...
     par Sabine SICAUD [4] [5] (27/12/09)
  •  En Arles En Arles

    Dans Arles, où sont les Aliscams, Quand l’ombre est rouge, sous les roses, Et clair le temps,...
     par Paul-Jean TOULET [9] [1] (27/12/09)
  •  Le chemin des Chevaux Le chemin des Chevaux

    N’as-tu pas un cheval blanc Là-bas dans ton île? Une herbe sauvage Croît-elle pour lui? A...
     par Sabine SICAUD [2] [2] (27/12/09)
  •  Le Lac Le Lac

    « Le Lac » Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages, Dans la nuit éternelle emportés...
     par Alphonse de LAMARTINE [8] [6] (27/12/09)
  •  L'automne L'automne

    Salut ! bois couronnés d'un reste de verdure ! Feuillages jaunissants sur les gazons épars ! Sal...
     par Alphonse de LAMARTINE [3] [2] (27/12/09)
  •  Revecy venir du printans Revecy venir du printans

    Refrain: Revecy venir du Printans. L'amoureuz' et belle saizon. Le courant des eaus recherchant...
     par Jean-Antoine de BAÏF [1] [0] (27/12/09)
  •  Une dentelle s'abolit Une dentelle s'abolit

    Une dentelle s'abolit Dans le doute du Jeu suprême A n'entrouvrir comme un blasphème Qu'absence...
     par Stéphane MALLARME [8] [3] (27/12/09)
  •  Le désert Le désert

    Quand le Bédouin qui va de l'Horeb en Syrie Lie au tronc du dattier sa cavale amaigrie, Et, sous ...
     par Charles Marie René LECONTE DE LISLE [0] [0] (15/01/19)
  •  Ma sirène Ma sirène

    Ma sirène est bleue comme les veines où elle nage Pour l’instant elle dort sur la nacre Et s...
     par Robert DESNOS [1] [2] (07/01/19)
  •  In deserto In deserto

    Les pitons des sierras, les dunes du désert, Où ne pousse jamais un seul brin d'herbe vert ; L...
     par Théophile GAUTIER [0] [1] (30/12/18)
  •  Le désert. Le désert.

    Le désert ! le désert dans son immensité, Avec sa grande voix, sa sauvage beauté, Ses pics to...
     par Louise COLET [1] [0] (29/12/18)
  •  Les oies inquiètes Les oies inquiètes

    Les oies qui traînent dans le bourg Ainsi que des commères grasses Colportant les potins du jour...
     par Gaston COUTE [4] [4] (11/12/18)
  •  Pèlerinage Pèlerinage

    Pour aller en Galice Expier mes amours, Demain, sous un cilice, J'éteindrai mes beaux jours. ...
     par Marceline DESBORDES-VALMORE [3] [6] (01/12/18)
  •  Prométhée Prométhée

    À Daniel Stern. Frappe encor, Jupiter, accable-moi, mutile L’ennemi terrassé que tu sais imp...
     par Louise-Victorine ACKERMANN [0] [2] (07/11/18)
  •  Féminin singulier Féminin singulier

    Éternel Féminin de l’éternel Jocrisse ! Fais-nous sauter, pantins nous payons les décors ! N...
     par Tristan CORBIERE [2] [6] (28/10/18)
  •  The solitary reaper The solitary reaper

    Behold her, single in the field, Yon solitary Highland Lass! Reaping and singing by herself; Stop...
     par William WORDSWORTH [1] [1] (27/10/18)
  •  Le Christ en bois Le Christ en bois

    En patois berrichon *** Bon guieu ! la sal'commune ! ... A c'souèr, Parsounne a voulu m'ar'...
     par Gaston COUTE [6] [3] (10/10/18)
  • 1 sur 17



    .