Accueil Forum Inscription/connexion
Poésie d'hier
La section poésie d'hier est un espace de publication ouvert aux membres inscrits.
Ils peuvent librement poster 5 poèmes par mois (au rythme d'un par 24h maximum) d'un auteur célèbre et dont les écrits sont tombés dans le domaine public (décès de plus de 70 ans).
Il faut préalablement vérifier que l'auteur concerné est bien présent dans la liste des poètes d'hier (en cas d'absence, il est possible de l'ajouter)
Ces poèmes peuvent ensuite être illustrés (par les artistes visuels) ou interprétés (par les artistes audio ou interprètes).
ENVOYER VOTRE POEME

1 sur 17

  •  Ma sirène Ma sirène

    Ma sirène est bleue comme les veines où elle nage Pour l’instant elle dort sur la nacre Et s...
     par Robert DESNOS [1] [2] (07/01/19)
  •  Pèlerinage Pèlerinage

    Pour aller en Galice Expier mes amours, Demain, sous un cilice, J'éteindrai mes beaux jours. ...
     par Marceline DESBORDES-VALMORE [3] [6] (01/12/18)
  •  Féminin singulier Féminin singulier

    Éternel Féminin de l’éternel Jocrisse ! Fais-nous sauter, pantins nous payons les décors ! N...
     par Tristan CORBIERE [2] [6] (28/10/18)
  •  The solitary reaper The solitary reaper

    Behold her, single in the field, Yon solitary Highland Lass! Reaping and singing by herself; Stop...
     par William WORDSWORTH [1] [1] (27/10/18)
  •  Le Christ en bois Le Christ en bois

    En patois berrichon *** Bon guieu ! la sal'commune ! ... A c'souèr, Parsounne a voulu m'ar'...
     par Gaston COUTE [6] [3] (10/10/18)
  •  Daffodils Daffodils

    I wandered lonely as a cloud That floats on high o'er vales and hills, When all at once I saw a cr...
     par William WORDSWORTH [2] [2] (06/10/18)
  •  La casada infiel + [...] La casada infiel + traduction

    Y que yo me la llevé al río creyendo que era mozuela, pero tenía marido. Fue la noche de ...
     par Federico GARCIA LORCA [4] [3] (05/10/18)
  •  Balada triste Balada triste

    ¡Mi corazón es una mariposa, niños buenos del prado!, que presa por la araña gris del tiempo ...
     par Federico GARCIA LORCA [8] [3] (04/10/18)
  •  Ode to Fanny Ode to Fanny

    Physician Nature! Let my spirit blood! O ease my heart of verse and let me rest; Throw me upon t...
     par John KEATS [7] [2] (20/09/18)
  •  Ô beaux yeux bruns,... Ô beaux yeux bruns,...

    Ô beaux yeux bruns, ô regards détournés, Ô chauds soupirs, ô larmes épandues, Ô no...
     par Louise LABE [4] [4] (14/09/18)
  •  La flûte La flûte

    Je n'étais qu'une plante inutile, un roseau. Aussi je végétais, si frêle, qu'un oiseau En se p...
     par Jean RICHEPIN [13] [6] (08/08/18)
  •  Epître Epître

    En m’ébattant je fais rondeaux en rime, Et en rimant bien souvent je m’enrime; Bref, c’est ...
     par Clément MAROT [5] [3] (09/06/18)
  •  Ich war ein Kind - [...] Ich war ein Kind - J'étais un enfant

    Ich war ein Kind und träumte viel und hatte noch nicht Mai; da trug ein Mann sein Seitenspiel an...
     par Rainer Maria RILKE [11] [2] (28/04/18)
  •  La salade La salade

    M. Cerosole vient de nous révéler que la salade est le véhicule de dangereux microbes et des vers...
     par Raoul PONCHON [4] [1] (25/04/18)
  •  Aujourd'hui je me suis [...] Aujourd'hui je me suis promené

    Aujourd'hui je me suis promené avec mon camarade, Même s'il est mort, Je me suis promené avec m...
     par Robert DESNOS [6] [5] (18/04/18)
  •  Le Cochet, le Chat [...] Le Cochet, le Chat et le Souriceau

    Un Souriceau tout jeune, et qui n'avait rien vu, Fut presque pris au dépourvu. Voici comme il con...
     par Jean DE LA FONTAINE [2] [3] (06/03/18)
  •  La Besace La Besace

    Jupiter dit un jour : "Que tout ce qui respire S'en vienne comparaître aux pieds de ma grandeur : ...
     par Jean DE LA FONTAINE [1] [1] (26/01/18)
  •  La Seine a rencontré [...] La Seine a rencontré Paris

    Qui est là Toujours là dans la ville Et qui pourtant sans cesse arrive Et qui pourtant sans ces...
     par Jacques PREVERT [4] [3] (12/01/18)
  •  Enivrez-vous Enivrez-vous

    Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible...
     par Charles BAUDELAIRE [1] [1] (05/01/18)
  •  Le Rat de Ville et [...] Le Rat de Ville et le Rat des Champs

    Autrefois le Rat de ville Invita le Rat des champs, D'une façon fort civile, A des reliefs d'Ort...
     par Jean DE LA FONTAINE [4] [5] (14/12/17)
  •  Le cimetière marin Le cimetière marin

    Ce toit tranquille, où marchent des colombes, Entre les pins palpite, entre les tombes ; Midi le ...
     par Paul VALERY [5] [6] (13/11/17)
  •  Berceuse Berceuse

    Sein maternel au pur contour, Veiné d'azur, gonflé d'amour, Ton lait s'échappe d'une fraise ...
     par André LEMOYNE [4] [5] (09/09/17)
  •  Le champ d’ naviots Le champ d’ naviots

    L’matin, quand qu’j’ai cassé la croûte, J’pouill’ ma blous’, j’prends moun hottezie...
     par Gaston COUTE [3] [1] (22/08/17)
  •  Brise marine Brise marine

    La chair est triste, hélas ! et j’ai lu tous les livres. Fuir ! là-bas fuir ! Je sens que des o...
     par Stéphane MALLARME [1] [3] (29/06/17)
  •  Ballade du petit bébé Ballade du petit bébé

    Il fait un gazouillis suave, Un chantonnement continu, Sans souci du ton, de l'octave. Son crâne...
     par Edmond ROSTAND [2] [6] (22/06/17)
  •  Le bateau ivre Le bateau ivre

    Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs : Des Pea...
     par Arthur RIMBAUD [11] [7] (13/06/17)
  •  Dangereuse Dangereuse

    Vous dangereuse ? mais sans doute ! Très dangereuse, c’est certain ; Comme la peur que l’on ...
     par Germain NOUVEAU [4] [3] (03/06/17)
  •  Le gâs qu’a mal [...] Le gâs qu’a mal tourné

    Dans les temps qu'j'allais à l'école, - Oùsqu'on m'vouèyait jamés bieaucoup, - Je n'voulais p...
     par Gaston COUTE [5] [3] (21/05/17)
  •  La servante au grand [...] La servante au grand coeur

    La servante au grand coeur dont vous étiez jalouse, Et qui dort son sommeil sous une humble pelous...
     par Charles BAUDELAIRE [0] [3] (09/05/17)
  •  Le dormeur du val Le dormeur du val

    C'est un trou de verdure où chante une rivière, Accrochant follement aux herbes des ...
     par Arthur RIMBAUD [3] [4] (01/04/17)
  •  J'écris pour que le [...] J'écris pour que le jour...

    J'écris pour que le jour où je ne serai plus On sache comme l'air et le plaisir m'ont plu, Et ...
     par Anna DE NOAILLES [0] [5] (11/03/17)
  •  Je vais faire un poème [...] Je vais faire un poème sur le pur néant

    Je vais faire un poème sur le pur néant : Ce ne sera pas sur moi ni sur d’autres gens, Ce ne s...
     par GUILLAUME IX [6] [5] (10/03/17)
  •  Femme et chatte Femme et chatte

    Elle jouait avec sa chatte, Et c'était merveille de voir La main blanche et la blanche patte S'...
     par Paul VERLAINE [0] [2] (12/01/17)
  •  Le mal marié Le mal marié

    Que le bon soit toujours camarade du beau, Dès demain je chercherai femme ; Mais ...
     par Jean de la FONTAINE [4] [6] (11/01/17)
  •  Les pauvres gens Les pauvres gens

    Il est nuit. La cabane est pauvre, mais bien close. Le logis est plein d’ombre et l’on sent qu...
     par Victor HUGO [0] [1] (19/12/16)
  •  La robe La robe

    Vous portez une robe grise, M’a dit Suzanne l’autre jour ; Or, vous aurai-je bien comprise ? ...
     par Germain NOUVEAU [0] [3] (13/12/16)
  •  Der Kaiser von China [...] Der Kaiser von China - L'empereur de Chine

    Mein Vater war ein trockner Taps, Ein nüchterner Duckmäuser, Ich aber trinke meinen Schnaps Und...
     par Heinrich HEINE [7] [0] (23/11/16)
  •  Ballade des mauvaises [...] Ballade des mauvaises personnes

    Qu'on vive dans les étincelles Ou qu'on dorme sur le gazon Au bruit des râteaux et des pelles,...
     par Charles CROS [4] [5] (08/11/16)
  •  Les joujoux de la morte Les joujoux de la morte

    La petite Marie est morte, Et son cercueil est si peu long Qu'il tient sous le bras qui l'emporte ...
     par Théophile GAUTIER [3] [1] (25/10/16)
  •  Lorsque tu fermeras [...] Lorsque tu fermeras mes yeux....

    Lorsque tu fermeras mes yeux à la lumière, Baise-les longuement, car ils t'auront donné Tout ce...
     par Emile VERHAEREN [5] [2] (18/10/16)
  •  J'écris J'écris

    J'écris pour que le jour où je ne serai plus On sache comme l'air et le plaisir m'ont plu Et que...
     par Anna de NOAILLES [2] [2] (16/10/16)
  •  A la plus belle A la plus belle

    Nul ne l'a vue et, dans mon cœur, Je garde sa beauté suprême ; (Arrière tout rire moqueur !)...
     par Charles CROS [3] [3] (14/10/16)
  •  Les purins noirs Les purins noirs

    Les purins noirs, chamarrés d’or, Cernent de somptueux reflets La ferme trapue et qui dort ...
     par Marie DAUGUET [1] [1] (05/10/16)
  •  Déclaration Déclaration

    Femme, sitôt que ton regard Eut transpercé mon existence, J'ai renié vingt espérances, J'a...
     par Alphonse BEAUREGARD [10] [5] (02/10/16)
  •  Rêve claustral Rêve claustral

    Je vous connais comme elle, ô murs, travail des nonnes, Préaux fleuris d’amours furtifs, silenc...
     par Germain NOUVEAU [4] [0] (30/09/16)
  •  Rhénane Rhénane

    Nous à qui ne suffisaient pas nos deux mains Pour presser vos grappes collines du Rhin Comme d'un...
     par Raymond RADIGUET [6] [1] (16/09/16)
  •  Le jour où je vous [...] Le jour où je vous vis

    Le jour où je vous vis pour la première fois, Vous aviez un air triste et gai : dans votre voix ...
     par Jean RICHEPIN [5] [2] (16/08/16)
  •  Le thé Le thé

    Miss Ellen, versez-moi le Thé Dans la belle tasse chinoise, Où des poissons d'or cherchent noise...
     par Théodore de BANVILLE [2] [0] (05/08/16)
  •  Hirondelle qui vient [...] Hirondelle qui vient de la nue orageuse...

    Hirondelle qui vient de la nue orageuse Hirondelle fidèle, où vas-tu ? dis-le-moi. Quelle brise...
     par Louise MICHEL [7] [4] (25/07/16)
  •  Epitaphe pour n'importe [...] Epitaphe pour n'importe qui

    On ne sait pourquoi cet homme prit naissance. Et pourquoi mourut-il ? On ne l’a pas connu. Il vint...
     par Jean RICHEPIN [4] [2] (18/07/16)
  • 1 sur 17



    .