Vous devez ĂȘtre INSCRIT et CONNECTE pour laisser un commentaire

LES COMMENTAIRES RECUS:


Chris Laure [06/03/12 14:27]
Tu lances là un véritable débat, Françoise ! il est vrai que lorsque j'ai peint cette "figurine" je ne me suis pas posé toutes ces questions, c'était plutôt pour moi le plaisir de renouer avec mes premières amours, celles du dessin de mode, puisque mon premier métier a d'abord été styliste.
Petites, nous jouons à la poupée, jeunes filles nous devenons notre poupée, celle que l'on a plaisir à parer. Puis vient un âge où se donner des airs de poupée devient anachronique... mais, de toute façon, je crois que le plaisir de se faire belle, de se faire poupée est d'abord destiné à soi-même. Devenir femme objet ? Non ! excepté, peut-être, le temps de parenthèses ludico-érotiques ?...
Merci, Françoise, de ce commentaire, porte ouverte à des réflexions intéressantes !



Vespertilion [06/03/12 11:38]
Une toile qui évoque le printemps le sourire, la séduction... et aussi qui me questionne Chris, comme un paradoxe...en ce 8 mars où nous fêtons la fête des femmes... N'aimons nous pas (toutes) nous déguiser en poupées? Est-ce si confortable ici? Ces chaussures compensées là, cette pose là?
Aimons-nous jouer les femmes objets et jusqu'à quel point? Merci pour cette belle toile!