Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 22h27 le 20 Apr 19





L’araignée



Sous l’amère tristesse où s’endort, morne et pâle,
Du coupable mirage un souvenir perdu,
Un diable interne assone, et réclame son dû :
C’est la livre de chair antique et sépulcrale.*

Un fantôme de fer nous guette et gîte en nous,
Qui nous connaît mieux, lui, qu’à nous-même il nous semble,
Rongeant ce qui surnage, échangeant l’orme en tremble,
Et dévorant le vrai de passés à genoux…

Cette fatalité d’amnésie infinie
Englue, avec sa toile, et la fée et l’effort,
Vision que l’épée, ire de Damoclès, nie.

- Sous l’aplomb inconstant d’un instrument de mort.






*Merci à Shakespeare
(Pour la viande).


Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 11h12 le 21 Apr 19



Servi par un phrasé qui jongle, l’acrobate !
Le mot pique et le glaive attend, prêt, là, tapi ;
Prélat qui, de son dard, dans la jungle a bâti
L’oubli sur un tercet, Léthé, venin, sans date.





Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 19h53 le 21 Apr 19


Répons (hum !)

Nervi, l'accro rasé, de ses ongles se batte,
Quand d'une épique glaire, à sa pomme (d'api),
Prit là, comme trop tard, son ginglet affadi
Pour, trouble, remplacer le poison qu'il mandate...


Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 20h43 le 21 Apr 19



(hum, hum aussi)

- Ravi de l’art croisé, sous l’angle, un dendrobate
Qu’épileptique, austère, un aspic eût –Youpi !-
Pu, las, par le hasard, déglinguer, sssuitt ! Pardi !,
Dit l’omble intéressé, moi, poisson, je me tâte.


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 22h10 le 21 Apr 19

Ce bestiaire est d'un feu dont le charme m’appâte
Quand même sa foison reste un pâle alibi ;
Mais l'animal, ton art l'a si bien réparti
Que la suite sera d'équivalente patte !




Ce message a été édité - le 23-04-2019 à 12:08 par Salus



Ce message a été édité - le 24-04-2019 à 18:07 par Salus


Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 22h45 le 21 Apr 19


C’était au bord du Nil, dans l’écrin d’une spathe,
Un bourdon s’enivrait, si loin de son gourbi...
Il est déjà très tard mais lui, depuis midi,
Se moque de la nuit car au noir il s’adapte.



Ancienmembre
Membre
Messages : -169


Posté à 09h53 le 22 Apr 19

Avec humour et tendresse :
"L'araignée Gispy monte à la gouttière..."

Mdr Salut


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 15h49 le 22 Apr 19


? Un chat régnait ?


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 15h53 le 22 Apr 19


Balle lofée :

"Spathe" : Phylloïde tissu semblant, de Sparte,
Le glaive court, plus tard par les gaulois fourbi -
(Tu vois, moi-même, en m'adaptant j'ai rebondi,
Jouant, précautionneux, de l’écart que je capte...



Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 18h38 le 22 Apr 19



Cet éclaircissant bond, ce lift, ce lob, m’épate,
Ces rimes en revers me laissent estourbi,
Dans quel désert errais-je en ce troublant lundi,
Que faisais-je au pays d’Anouar El-Sadate ?


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 23h45 le 22 Apr 19


Au grand erg, égaré, ton moi se carapate ?
Te croirais-tu, céans, dans quelque Biribi ?
Qui t'aurait condamné, l'un ou l'autre cadi ?
- Mirage où vit, palmier, le douar de sa datte !


Marcek
Membre
Messages : 5131


Posté à 08h53 le 23 Apr 19

Sous les balles qui sifflent et s’entrecroisent , on passe tête baissée mais regard admiratif ! Sourire


Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 10h42 le 23 Apr 19



Je creuse en ce quatrain qui, trésor, est sapate,
Cet orientalisme, à l’oreille, a vrombi :
Au cœur d’Alexandrie, on danse, Saïdi,
Au son du kemângeh, gaiement sous la cantate.


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 12h36 le 23 Apr 19

Le point est pour toi !
(J'ai réutilisé "date" au 4ème quatrain, mais comme l'arbitre n'a pas sifflé, je l'ai, à l'instant, sournoisement corrigé !)

Bref, je t'abandonne logiquement la partie, devant ce dernier quatrain qui danse délicieusement du ventre !
Puis, nous apprenons "Kemângeh" (violon arabe) "Saïdi" (une danse)
Et "sapate", qui m'honore, puisqu'il s'agit d'un précieux présent, camouflé sous une forme banale (maintenant, il faut retenir tout ça !)

Merci, Lo pour cette belle partie ; merci aussi à Marcek et à tous les spectateurs qui nous ont suivis !


Lo
Membre
Messages : 2764


Posté à 13h48 le 23 Apr 19



Ah cette inattention, faut-il qu’on la combatte !
« Tard »* nous met ex aequo, c’est la faute à Bibi.
Puis comment retenir ces lemmes du mardi ?
Se les inoculer –méthode Mithridate- ?

La partie exotique amena, délicate,
Un souffle chaud, Salus, et pour cela, Merci !


* Quatrain 5, alors qu’il était déjà dans le 2.

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Oxalys dans Veuillez sonner[...]
  • Lo dans Larmes de bois[...]
  • Madykissine dans Vagabonds[...]
  • Noiressaim dans La colère - La[...]
  • Saintes dans Des vers qui t[...]
  • Domenica dans [Jeux] Poèmes [...]
  • Machajol dans Marina[...]
  • Arcane dans Drôles des Fé[...]
  • Maie dans Sans verbe[...]
  • Marcek dans Instagram[...]