Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 20h54 le 19 May 19






Devis



- Tout effet d'azur sera compté plein pour vide
En compensation des embrasements béants.
- La métamorphose est « à façon » (lire Ovide)
- Prévoir : plus-value (au moins !) pour vers bienséants.
- Amour et folie : une flamme garantie !
- Et la gratuité de tout rimot masculin
(Chaque, féminine, à l'argent sera sertie,
Et la prosodie allitérée au vélin)
- Des alexandrins, aux césures non-conformes,
Sont prévus pour rendre un impact plus ou moins choc.
- Les arbres, les fleurs (l'ancolie et quelques ormes),
Traditionnellement, seront plantés d'estoc.
- Utilisés seuls, pour le chant des mots qu'on hourde,
Orphée, affres, morts (d'amour) feront matériaux.
- L'émotion sera ! (puis sera peut-être lourde)
Atteignant l’éther avec des engins spatiaux.
- L'ouvrage, livré comme prévu (lieux et dates),
Sera facturé, pratique, hors TVA.
- Quoi ? travail au black ? l'envol, c'est pas pour des pâtes !
Et, rubis sur l'ongle, il faudra, cash, payer ça !

(C'est, pièce et main-d’œuvre, un travail vrai d'artisan,
Un bâti fiable, à la finition soignée,
Comme on n'en fait plus depuis la miss de Pisan
- Mais bien plus moderne : une poésie est née!)



Ce message a été édité - le 19-05-2019 à 20:56 par Salus


Ancienmembre
Membre
Messages : -169


Posté à 06h33 le 20 May 19

oh je risotte à mon réveil super !
l'envol c'est pas pour les pâtes
pour la patte oui
bonne recette à l'ouvrier qui oeuvre
métamorphose à façon comme Ovide
j'appose mon sceau de cire à ce bijou .
as-tu pratiqué l'hourdissage quand tu maçonnas dans les tours
vois comme nos mains travaillent à notre cerveau



Ce message a été édité - le 20-05-2019 à 06:38 par Violette


Madykissine
Membre
Messages : 957


Posté à 07h20 le 20 May 19

le cercle des poètes, comme bouton de rose
clindoeil


Saintes
Membre
Messages : 1133


Posté à 18h03 le 21 May 19

Le devis est exigeant pour ne pas dire élevé et il va nous falloir réfléchir deux fois avant de publier. Merci.


Obofix
Membre
Messages : 427


Posté à 18h48 le 21 May 19

Génial, sur le fond (fallait avoir l'idée), sur la forme qui répond aux exigences du devis et sur le message sous-jacent.

Je regrette de n'avoir pas les compétences requises pour soumettre un devis correspondant au projet. En particulier concernant les affres et l'émotion.
Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 20h19 le 21 May 19


Merci à toutes et tous !
(Je vous fais 20 pour cent de ristourne)


Oxalys
Modérateur
Messages : 1991


Posté à 20h59 le 21 May 19

Manque plus que l'incoterm pour passer commande !
EXW - CIP - DAT - DAP ... ?
clindoeil Salut


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 22h00 le 21 May 19


De l'âme, hein, à la main...


Obofix
Membre
Messages : 427


Posté à 05h58 le 22 May 19

Ce poème qui prend le contrepied absolu d'une poésie contemporaine qui ne songe qu'à déconstruire pourrait bien faire date dans l'Histoire de l'Art.

NB :Avec son "Bateau Ivre", Arthur Rimbaud répondait avant l'heure à ce cahier des charges


Ancienmembre
Membre
Messages : -169


Posté à 07h22 le 22 May 19

Seigneur je voudrais un poème
qui ne sente pas la sueur
qui soit plein d'azur et d'amour
que je pourrais mettre sans honte
à l'affiche de mes vieux murs
sans encadrement sans machine
et de votre main majuscule
au crayon taillé au canif
écrit sur l'écorce des yeuses
avec le son de votre chienne
vers la Touzane mon ailleurs
je n'ai pas besoin de devis
je paie en écus très bûchants

ceux qui crient dans votre escarcelle
lorsque vous marchez en pleurant

la mèrancolie



Ce message a été édité - le 22-05-2019 à 07:23 par Violette



Ce message a été édité - le 22-05-2019 à 07:30 par Violette


Salus
Membre
Messages : 4413


Posté à 11h10 le 23 May 19





A Paul Verlaine



La chaste rivière a baisé mes pieds nus,
L’eau fut douce à mes doigts ingénus…
Un oiseau vint, qui vit ma folie,
Je crachai dans l’onde où l’on noie Ophélie ;

Il est parti, la plume, en chant courroucé,
Retrouver, sinistre, un ciel glacé !
Délaissant mes airs fous et lucides.

- Et je hais toujours, de ces muses placides,
L’idée assommante, âcre, et cet œil prudent,
Où l’on se doit d’être - et transcendant !


Le tranchant de l’azur se devine
Sur terre où ma vie est la prison divine ;
- Il est impensable et s’écoule : Univers !

Nous en sommes la mouche et les vers.


Ancienmembre
Membre
Messages : -169


Posté à 12h53 le 23 May 19

Rainbow
C’est l’arc-en-ciel
De tes voyelles
Et de tes para-dits
Artificieux
Qui hante mon Enfer
Et capture mes yeux
J’ai noyagé
Sur ton ivre bateau
Et maufragé
Dans l’île de Cythère
J’aime tes regards darnes
Et tes ithyphallismes
La laine de tes vers
Tisse dans mon cerveau
Un double je de maux
Dont ne puis me défaire

Rainbow
C’est l’arc-iris
De mon I-maginaire.

1984

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Lo dans Le flamand[...]
  • Machajol dans Larmes de bois[...]
  • Oxalys dans Veuillez sonner[...]
  • Madykissine dans Vagabonds[...]
  • Noiressaim dans La colère - La[...]
  • Saintes dans Des vers qui t[...]
  • Domenica dans [Jeux] Poèmes [...]
  • Arcane dans Drôles des Fé[...]
  • Maie dans Sans verbe[...]
  • Marcek dans Instagram[...]