Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Salus
Membre
Messages : 4488


Posté à 14h34 le 21 Jan 20




Solde



Il avait fait si bon te boire,
Printemps, dans mes jeunes années ;
Si j’avais prévu le déboire
De mes saisons assassinées,

J’aurais fait mieux,
J’aurais ri plus !
Vu le court flux
Qui choit des cieux..

Mes amours hésitantes, mièvres,
Où je croyais risquer ma vie,
Le pathétique de mes fièvres,
Sentimentalité havie,

N’auraient plus cours !
.. Si j’en suis fort,
Proche est la mort,
Finis mes jours.

J’ai perdu des matins de rêve ;
J’ai dormi ! Les heures fécondes
Etaient, comme aux siècles, la grève
Sur l’océan du bout des mondes…

Puis tout est loin,
Et je suis las..
Les aléas,
Mon seul témoin !

Midi, minuit, le vol des flèches
S’approche ! La mortelle aiguille
De l’horloge orne, en traces sèches
De sel, le feu de ma pupille.

J’étais si lent
A me mouvoir ;
Déjà le soir ;
Qu’être est violent !

Maintenant, la sève reflue ;
Tout n’est pas fait, qui fort me manque ;
Et chaque ligne jamais lue,
Chaque fille qu’un amant flanque !

Dans mon cœur froid
Tout s’était teint
Le fond s’éteint,
Tout est étroit !

Et je pleure mes amours mortes
Et je cherche où l’envie est vraie ;
Partout j’entends fermer les portes,
Et la passion semble sevrée.

Je vois demain
Depuis hier ;
En moi l’hiver
Fait son chemin…

On n’a pas de deuxième chance,
C’est maintenant que tout se joue ;
Avant l’amère déchéance
Il me faut caresser ta joue

Avec au cœur
L’espoir perclus
Et rien de plus
Que cette fleur.

Les promesses du ciel tenues
Sont celles de guerre et de rage ;
La vie au rêve s’atténue,
Et s’estompe ainsi le mirage..

Perdu le nord
Tout est plus clair ;
C’est un trou d’air,
Un rien qui mord !

Là-bas s’embrase ma jeunesse,
Mais déjà l’ange ultime arrive
Si l’âge est veuf de sa détresse,
Rien ne s’agite sur sa rive.


Obofix
Membre
Messages : 539


Posté à 15h01 le 21 Jan 20

Plutôt que le (volontairement) prosaïque "solde", j'aurais plutôt intitulé ce superbe et déchirant poème, "Le chant du cygne"

Nombreux sont ceux qui croisent les doigts pour qu'il ne soit qu'un jeu de l'esprit.
Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou Coucou


Domenica
Membre
Messages : 313


Posté à 18h55 le 21 Jan 20

On ne sort pas indemne d'une telle lecture !
Bien que triste, elle nous procure un véritable "bonheur".. c'est magnifique d'expressions, de sincérité...(je n'ai pas les mots)

MERCI





Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 18:55 par Domenica


Salus
Membre
Messages : 4488


Posté à 20h58 le 21 Jan 20


Merciàvousdeux !

Obofix : "Le chant du signe" ?

Domenica : ces mots que tu n'as pas, je les ai lus avec plaisir !

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1