Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Kerdrel
Membre
Messages : 224


Posté à 08h26 le 20 Jan 20

Le roi Lear

_______________ஜ۩۞۩ஜ____________

En délire un mollah ne cessait de médire :
Ce roi Lear éduqué et pourtant ne sait lire
Ce gros lard engraissé bien portant, qui transpire
Mais que dire un mot là esquissé sur sa lyre.

Ce mollard vous l'avez comme au coin de la bouche
Celui qui crache en l'air ce le prend sur le pif
Près-requis c'est l'enfer forcément trop hâtif
Ce mot: l'art délavé avec soin ça me touche.

Ce délit en un mot peut se lire en travers,
Sur des lits en démo, est-ce l'ire en ces vers
Que décrire un crachat qu'on reçoit sur le nez.

Ce supplice infernal qui se joue en coulisse
Ce délire immoral dont la joue est complice
C'est bien pire un chakra de guingois fut benné.

2020 © Taner

( Si l'on ne s'arrête pas à la vision du sonnet en alexandrins,
quatre autres sonnets peuvent se détachent en vertical.)


Laugierandre
Membre
Messages : 634


Posté à 20h01 le 20 Jan 20


Oh ! là là, KERDREL, que c'est pointu.Tu as dû te triturer les méninges pour arriver ainsi à un sonnet offrant plusieurs lectures et significations différentes.

Mollah, mollard, mot l'art, crachat et chakra. Oui, selon le sens du
décryptage, j'ai pu trouver 3 interprétations différentes... mais je n'ai pas réussi à trouver les deux autres.

Quelle imagination ! Ça me donne mal à la tête !

Coucou Coucou Coucou

EXCELLENTE SOIRÉE.

ANDRÉ


Kerdrel
Membre
Messages : 224


Posté à 22h49 le 20 Jan 20

lol Sourire

alors je te déconseille la lecture
de "cent mille milliards de poèmes" de Raymond Queneau Mdr
merci d'avoir décrypté ce poème
agréable soirée


Arcane
Membre
Messages : 703


Posté à 10h43 le 21 Jan 20

Dans tous les sens te lire
L'horizontalité me sied fort bien
En suivant ton délire
La verticalité ne me dit rien !

C'est un peu comme en amour
L'horizontalité suffit, ô combien
En verticalité, sommes à la bourre
et s'énervons pour rien de rien!

Poétesse de la réalité
Des noms propres l'amour mérite
Suis une franche invitée
Mais n'ose point la rime en -ite-

Queneau, est fort à la mode
Pour écriture légèrement coquine
Avec - mon cul sur la commode-
Il défiait - la Valentine - :)








Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 10:47 par Arcane


Kerdrel
Membre
Messages : 224


Posté à 11h17 le 21 Jan 20

simple expérimentation

Sourire

un ptit coup de main
pour les rimes en "ite":
vite
site
rite
pite
mite
dite
bite
Mdr
Coucou Coucou Coucou



Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 11:18 par Kerdrel


Obofix
Membre
Messages : 539


Posté à 12h12 le 21 Jan 20

Il suffit de découper chaque vers en 4 trisyllabes pour faire apparaitre 4 colonnes, à lire de haut en bas.
et voilà pourquoi votre fille est muette
Sourire
Bel exercice de style qui ne devrait pas trop plaire aux mollahs

Sourire




Ce message a été édité - le 21-01-2020 à 12:13 par Obofix


Kerdrel
Membre
Messages : 224


Posté à 17h25 le 21 Jan 20

merci de votre lecture
ah les mots là ! on s'en fout


Arcane
Membre
Messages : 703


Posté à 09h47 le 22 Jan 20

ces mots là sont des mots lus
Mais allons y mollo.
Kerdrel n'est pas un rat molli
Sa poésie nage sur une rat d'eau !


Arcane
Membre
Messages : 703


Posté à 09h52 le 22 Jan 20

Obofix joue les grands sages
Et dans son sac à dos
Se cachent bien des images
Qui fait penser à un fard d'eau !

Fard d'eau d'un aimable poète
Qui se rit bien des mollahs,
Il semble toujours à la fête
Et la preuve en est bien là !!!!


Kerdrel
Membre
Messages : 224


Posté à 10h01 le 22 Jan 20

"ces mots là sont des mots lus
Mais allons y mollo.
Kerdrel n'est pas un rat molli"
Sa poésie nage au dessus du mollet
car il fait fi des mollahs

commentaire en babebine
Sourire Mdr
parole de moldu

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1