Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Tonindulot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : MONSTRESCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:MONSTRES

O terribles figures qui hantaient mon berceau...


Errant depuis des jours tel un grand voyageur
Je laisse me pousser les courants de la brise
Car son souffle influent, vers le port hébergeur,
Me guide doucement par l’effet de sa prise.

Ma voile épanouie au salut de ce vent
Se gonfle d’un orgueil que l’on dit invincible
Or la caste voisine, en douce m’observant,
Détourne son regard pour voir une autre cible.

Je sais qu’à l’avenir je devrai vers l’enfance
Entraîner mon enquête pour trouver le salut,
Car soudain me revient, d’une dure influence,
Ce cliché suranné qui se veut absolu.

C’est bien sur mon berceau que s’étalaient des ombres
Dont je garde en mémoire un triste souvenir.
On eut dit des lutins aux allures fort sombres,
D’un rire sardonique à vous faire jaunir.

Plus tard, dans ma jeunesse, en prise avec les filles
Je compris en voyant le corps de leurs poupées
Que ces nains manitous, habillés de guenilles,
Avaient sur mon berceau ces mines découpées.

Maintenant vers le ciel je lance mon regard
Comme on jette un bouquet dans la chaude atmosphère
Et mon humble pensée accorde plus d’égard
A ce monde étonnant qui peuple notre sphère.

C’est cette vérité qu’ici je voulais dire
Me rappelant ce temps où je faisais mes classes.
Bien ou mal entouré l’enfant doit, pour grandir,
Apprendre des leçons qui se font sans préfaces.

Aujourd’hui c’est acquis, je tire les ficelles
De ces jouets sans vie et surtout sans rancœur
Car au fond de mon cœur je pense encor à celles
Qui voulaient me servir en toutes bonnes sœurs.


Les sœurs aînées ont parfois des sollicitudes surprenantes ou alors choquantes...



Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 30 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [5]:
Violette. Pierre. Oxalys. Mijo. Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [55]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Lo. Tonindulot. Kim Aquilina. Pierre. Rimatouvent. Machajol. Oxalys. Nostahrj. Lasource. Ann. Muse31. Louis. Saintes. Fasya. Jenesuisrien. Wall. Banniange. Stapula. Lefebvre. Marcek. Joa. AR_d_N. Jamespx. Thierrycabot. Salus. Lucie. Eolia. Claudel. Mijo. Ottomar. Pilar. Aurorefloreale. Leonard. Arcane. Guigui90000. Ventvert. Yanis abrous. Isabelle Chevalier. Mona Farbiu. Typique. Bzh29. Mido. Lastours. taw. Andre. Crampshalterofilia. Ombre. Sebasura. Ced le magnifique. Estceguido. Lemontagnard73.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Lemontagnard73. Moitbu. Estceguido. Ombre. Fougeredudesert. Ced le magnifique. Sebasura. Zoetoile . Crampshalterofilia. Tony. Manon_climb. Cracovien. Andre. Habenaria Radiata. Shakespeare Junior 971. Taw. Eclat de lune. Lastours. Togson. Fifty.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924