Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : AIRCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:AIR

Murmure en Chorégraphie Nuptiale


Prose en vers



Nous ouvrirons les yeux sur ceux qui par mégarde,
Nous écrasons souvent sous nos pieds sans regard ;
Pas un crie ! Pas un aïe ! L’appui est maladresse
Mais l’air fera le reste en frissons vous adresse
Une vision parfaite d’un sentiment naissant.
Dessine un art de muse orchestré par le temps,
Musicien courageux en musique sacrée.
Au tempo langoureux se révèle et recrée
La pure élégance où la main de fée s’étend,
Aux sons, sans voix réelle où perception d’une âme
Discrète mais sensible aime dehors ce calme
Cette limpidité du naturel guettant.

Après l’eau, pur éclair, la beauté jaillissante
Pour lisser en sa grâce une marche nuptiale,
Sort de son ciel de lit à l’instar diffusant
En foi bien recueillie un bon cérémonial.
le duo, « juste au corps » : Ô gracieux corsage !
Fort mais frêle ondulant tout en ralenti sage,
C’est l’attendrissement bercé d’un beau divin
Du profond qui s’applique à glisser doucement
Tout en mouvement lent, sur solfège orphelin.
Quel bel air rampant gît, suit le charme latent
Qui se repose épuise en notes florilèges
La pause et le silence l’éternel de ce temps,
Prolongé d’un soupir que baille chaque antenne
Fine et fragile au timbre imperceptible émoi,
Symphonie, harmonie en accord entraîne
L’acoustique épuisé d’une oreille d’orfroi.

Nous sommes escargots et c’est à fleur de peau
Que nous aimons hanter tous les airs sans un mot.

Polymnie2, Ce 2 juin 2015

PS : C'est en préparant les escargots que je ramasse que je me suis arrêtée sur la beauté du tableau.
Une grâce parfaite de laquelle on ne peut se soustraire.




Ecrit par Polymnie2
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 52 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [3]:
Violette. Leonard. Ohazar.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [63]:
La veuve noire. Violette. Rickways. Polymnie2. Jjnad. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Pierre. Machajol. Sandipoete. Colline. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Lasource. Ann. Colibri. L_ Alb_Atroce___. Muserhode. Louis. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Wall. Banniange. Stapula. Marcek. Joa. Tom. Varech. Thierrycabot. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Myroina. Anemone. Mistou. Ottomar. Pilar. Mahea. Christ. Jakecrit. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arletteparadis. Arcane. Nihilisteo. Grain de sable. Coeur de poete . Typique. Laurent7869. Lastours. Noiressaim. Zeev stern. Zalina. Bleu Horizon. F.Lo. Ohazar. SteveMtl.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Isidor. Saphir. SteveMtl. SiobhanRiordan. Marianaze. Eyny. Soliloquer. Ohazar. SoftMachine. Las. Bb68128. Auguste. Christiane87. Lilipoete95. Eyni. Elkseuroise14. Besson. Cocicofa. Clacele. Jeansu.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924