Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Polymnie2



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : HEROSCliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:HEROS

L'Amour


JE DEPLORE LE PRIX DE LA NAISSANCE
DE CES PROFONDES PENSEES
je fais le nécessaire auprès de Eric
pour que ces fleurs exposées
ne figurent plus le 30 novembre 2015.
Je tiens à les garder blanches et pures telles qu'elles ont été créées.


Le revers de la haine


Vous avez volé l’Amour de ma vie,
Vous n’aurez pas ma haine !


Je ne sais, si certains d’entre vous ont pris connaissance de la
GRANDEUR D’AMOUR
Qu’il faut avoir en soi
pour arriver à la vivre en une telle beauté
texte bouleversant écrit par Antoine Leiris sur Facebook, lundi 16 Novembre 2015


Francetvinfo du 16 novembre 2015.
Vous avez volé l’Amour de ma vie,
Vous n’aurez pas ma haine !



“Vous n’aurez pas ma haine”


Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de mon fils mais vous n’aurez pas ma haine. Je ne sais pas qui vous êtes et je ne veux pas le savoir, vous êtes des âmes mortes. Si ce Dieu pour lequel vous tuez aveuglément nous a fait à son image, chaque balle dans le corps de ma femme aura été une blessure dans son coeur.

Alors non je ne vous ferai pas ce cadeau de vous haïr. Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes. Vous voulez que j’ai peur, que je regarde mes concitoyens avec un oeil méfiant, que je sacrifie ma liberté pour la sécurité. Perdu. Même joueur joue encore.

Je l’ai vue ce matin. Enfin, après des nuits et des jours d’attente. Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans. Bien sûr je suis dévasté par le chagrin, je vous concède cette petite victoire, mais elle sera de courte durée. Je sais qu’elle nous accompagnera chaque jour et que nous nous retrouverons dans ce paradis des âmes libres auquel vous n’aurez jamais accès.

Nous sommes deux, mon fils et moi, mais nous sommes plus fort que toutes les armées du monde. Je n’ai d’ailleurs pas plus de temps à vous consacrer, je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus.

Posté par Antoine Leiris sur lundi 16 novembre 2015

Ce mari éploré, journaliste à France Bleu, s'adresse directement aux meurtriers de sa femme, des "des âmes mortes" à qui il refuse de faire cadeau de sa haine. "Vous l’avez bien cherché pourtant mais répondre à la haine par la colère ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes." Au fil des lignes, on se laisse gagner par l'émotion d'une homme follement amoureux de sa femme et qui vient de la revoir, le corps criblé de balles.
"Elle était aussi belle que lorsqu’elle est partie ce vendredi soir, aussi belle que lorsque j’en suis tombé éperdument amoureux il y a plus de 12 ans."
Antoine Leiris (Facebook)

Difficile de ne pas flancher, notamment lorsqu'il révèle qu'il est désormais seul pour élever Melvil, leur fils. "Je dois rejoindre Melvil qui se réveille de sa sieste. Il a 17 mois à peine, il va manger son goûter comme tous les jours, puis nous allons jouer comme tous les jours et toute sa vie ce petit garçon vous fera l’affront d’être heureux et libre. Car non, vous n’aurez pas sa haine non plus."


Je vous laisse en méditation sur ces lignes d’or, que je comprends, partage et embrasse. Si je reste avec les frissons sur ma peau et le froid dans le dos, c’est le sentiment qui passe, il est trop beau.

Pour et en Partage de Polymnie2, ce 17 novembre 2015




Ecrit par Polymnie2
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 52 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [3]:
Violette. Leonard. Ohazar.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [63]:
La veuve noire. Violette. Rickways. Polymnie2. Jjnad. Jmd. Lo. Tonindulot. Lili. Pierre. Machajol. Sandipoete. Colline. Evemarie. Jeannine B. Nostahrj. Lasource. Ann. Colibri. L_ Alb_Atroce___. Muserhode. Louis. Saintes. Isa la Bella. Fasya. Wall. Banniange. Stapula. Marcek. Joa. Tom. Varech. Thierrycabot. Salus. Lucie. Claudel. Mijo. Myroina. Anemone. Mistou. Ottomar. Pilar. Mahea. Christ. Jakecrit. Sylvain2023. Aurorefloreale. Leonard. Arletteparadis. Arcane. Nihilisteo. Grain de sable. Coeur de poete . Typique. Laurent7869. Lastours. Noiressaim. Zeev stern. Zalina. Bleu Horizon. F.Lo. Ohazar. SteveMtl.

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
Isidor. Saphir. SteveMtl. SiobhanRiordan. Marianaze. Eyny. Soliloquer. Ohazar. SoftMachine. Las. Bb68128. Auguste. Christiane87. Lilipoete95. Eyni. Elkseuroise14. Besson. Cocicofa. Clacele. Jeansu.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924