Connectez-vous pour participer          Identifiant perdu     S'inscrire   

Lespoetes.net, la poésie sur internet.

       


Discussion en direct Connectez vous pour participer.


 Poète
Tonindulot



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)



Poème précédent Poème suivant
             

Tous les poèmes sur le thème : RAPACECliquez ici pour lire tous les poèmes sur le thème:RAPACE

L'heur pour qui quête...


Distique de Victor HUGO :

Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

----

Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour
Respecte le silence et sa juste conquête.
Ne pars plus dans l’encombre où la foi nuit au jour,
Échappe à cette danse effrénée et bébête.
Tes valeurs d’humaniste ont toujours eu bon cours,
Alors laisse le pieu se planter par la tête.
Abandonne la piste et change ton discours
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour
Il est fort peu de monde à jour, quant à sa dette.
Le bonheur est bien sombre en dessous du vautour
Qui s’attaque à la ronde où il crâne en vedette.
Regarde l’autarcie avec un œil velours
Puis dis enfin adieu à toute autre galette.
Sur ta peau endurcie on lit ces mots trop lourds :
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

Sur cette terre où l'ombre et l'aurore ont leur tour,
Quand arrive le vent ne sois plus girouette,
Je sais que l’on dénombre ici en cette cour
Pas mal de paravents pour dire sa sornette.
A toi de conserver le cap qui mène au bourg
Pour déguster, pardieu, le produit de ta quête,
Sans mettre un handicap au peuple bien trop sourd.
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.

Sur cette terre où l’ombre et l'aurore ont leur tour,
Il est des sourds muets qui taillent leur bavette,
Et font qu’en la pénombre on entend leur discours
Flanqués sur menuets dansés à la sauvette.
Donne nous pour exemple un procès sans recours
Qui défende l’odieux sans donner de courbette
Mais déserte le temple où se meurt le secours.
Sois l'intendant de Dieu, mais l'intendant honnête.




Ecrit par Tonindulot
Tous droits réservés ©



*
Signaler le poème (Thème inapproprié)

Il y a actuellement 22 visiteurs sur le site !

MEMBRES CONNECTES ACTUELLEMENT  [3]:
Violette. Poetedza. Aurorefloreale.

LES MEMBRES QUI SE SONT CONNECTES IL Y A MOINS DE 24H  [45]:
Licorne. Violette. Rickways. Polymnie2. Jjnad. Kim Aquilina. Rimatouvent. Oxalys. Colline. Evemarie. Poetry. Nostahrj. Royam. Lasource. Zitoun. Louis. Fasya. Jenesuisrien. Banniange. Marcek. Joa. Rechab. Eolia. Claudel. Mijo. Mistou. Joachim. Poetedza. Sylvain2023. Aurorefloreale. Arcane. YonL. Roland. Piwi87. Maldoror. Myotte. Yanis abrous. Emile Andre. Dilahk-Ihtebaromle. Le-blogtrotteur. Arcadien5. Geairaret. Youyou. Eva Dam. Un dormeur .

LES DERNIERS MEMBRES INSCRITS :
monsieurpaul. LilieTheKid. Aurele973. clindoeil. Sagittaire. Un dormeur . LeCanadien. Litterateur17. Jon_contrecourant. Antonwhat. Abelard. Leptotenes. Clement docteur. Bobley. Chiquo34. Poetefou. Eva Dam. Josephine. Coco-Nuts. Nihan.

********
Contact
Copyright©Lespoetes.net
Tous droits réservés
Site déclaré à la CNIL sous le n°1023924