Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 11h34 le 15 Feb 20




PASTICHE sur le sonnet « RECUEILLEMENT »
De Charles BAUDELAIRE.

RÉFLEXION

Sois sage, ô mon ardeur et rends-moi plus docile.
Tu réclamais l’exploit : il surgit, le voici :
Une aura d’agrément m’enveloppe servile,
Aux mots donnant l’éclat, quand tout est réussi.

Pendant que mes concepts, dans un désir habile,
Sous l’exercice ardu du labeur qu’un souci
Va quêter, exigeant, dans l’esprit qui compile,
Ma Muse, éclaire-moi, et d’avance merci

Pour eux. Vois endurer mes envies malmenées
Sur les feuilles noircies de rimes mutinées,
Surgies de rêveries, mais au trait souriant ;

Le souffle incitateur fascine ma démarche,
Et, pareil en beauté que perle d’Orient,
M’incite, et je l’entends, à œuvrer sous cette arche.

ANDRÉ
_________________________

POÈME ORIGINAL de Charles BAUDELAIRE

RECUEILLEMENT

Sois sage, ô ma douleur, et tiens-toi plus tranquille.
Tu réclamais le Soir ; il descend ; le voici :
Une atmosphère obscure enveloppe la ville,
Aux uns portant la paix, aux autres le souci.

Pendant que des mortels la multitude vile,
Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
Va cueillir des remords dans la fête servile,
Ma Douleur, donne-moi la main, viens par ici,

Loin d'eux. Vois se pencher les défuntes Années,
Sur les balcons du ciel, en robes surannées ;
Surgir du fond des eaux le Regret souriant ;

Le soleil moribond s'endormir sous une arche,
Et, comme un long linceul traînant à l'Orient,
Entends, ma chère, entends la douce Nuit qui marche.
______________________




Ce message a été édité - le 22-02-2020 à 07:27 par Laugierandre


Ancienmembre
Membre
Messages : 762


Posté à 12h13 le 15 Feb 20

André
Composer un poème sur les rimes d'un grand poète est un exercice jubilatoire. Sans surprise, tu t'en tires avec panache.

Je viens de lire trois sonnets très réussis, mais de styles très différents. je suis sûr que si je les avais lus sans en connaître les auteurs, j'aurais su dès les premiers vers à qui les attribuer.

Coucou Coucou


Madykissine
Membre
Messages : 1043


Posté à 16h49 le 15 Feb 20

compliments


Kerdrel
Membre
Messages : 306


Posté à 19h51 le 15 Feb 20

tu es vraiment le roi du pastis/che
à consommer sans modération

Coucou Coucou Coucou

Salut


Ancienmembre
Membre
Messages : 762


Posté à 08h15 le 16 Feb 20

Sois sage, ô Pierre-Antoine, et tiens-toi plus tranquille.
Tu voulais le nouvel Ipad-sept. Le voici.
Je viens de l’acheter lors d’une emplette en ville,
Et fiche moi la paix. J’ai bien d’autre souci.

Si tu savais mon fils, combien la foule est vile.
Ceci dit, tu pourrais au moins dire « merci ».
Je ne suis pas, crois-m’en, ce géniteur servile.
Dois-je te rappeler qui est le chef ici ?

Je me souviens, ému, de tes tendres années,
où parmi ces jouets aux grâces surannées,
tu ne savais choisir, en bambin souriant.

Ta chambre certains jours faisait penser à l’Arche.
Du coup elle en prenait un parfum d’Orient…
Mais nul ne peut, des ans, interrompre la marche.
Coucou



Ce message a été édité - le 16-02-2020 à 08:17 par Obofix


Kerdrel
Membre
Messages : 306


Posté à 09h13 le 16 Feb 20

Coucou Coucou Coucou

Coucou Mdr

excellent on en oublie presque l'original


Arcane
Membre
Messages : 763


Posté à 09h45 le 16 Feb 20

Superbe en écriture autant qu' à l'écoute … la mélodie !
Merci ANDRE , et Baudelaire agréablement survivant :) de Lucienne
clindoeil Coucou



Ce message a été édité - le 16-02-2020 à 09:46 par Arcane


Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 10h35 le 16 Feb 20


Bonjour OBOFIX,

Ah ! oui, ce n'est pas un travail fastidieux, c'est tout simplement réjouissant, et ça devient la récréation de l'écriture pour peu qu'on se prête au jeu avec velléité.

Ton propre pastiche est aussi un petit bijou du genre qu'il convient d'admirer, d'autant plus que tu as conservé les derniers mots de chaque rime du poème original.

Du bien beau travail de plume !

Coucou Coucou Coucou

On se régale avec tous ces jeux de plume... et c'est le but !

MERCI

Salut Salut Salut

Très bonne journée à toi.

ANDRÉ


Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 10h42 le 16 Feb 20


MERCI, MADYKISSINE.

"Faire rire, c'est faire oublier. Quel bienfaiteur sur la terre, qu'un distributeur d'oubli !", écrivait Victor HUGO, de son temps. Le rire est intemporel. Les gens qui rient sont des gens heureux : ils n'ont pas d'histoire, ou alors, ils en viennent à bout plus facilement.

Je te souhaite de passer un dimanche très positif.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 16-02-2020 à 10:43 par Laugierandre


Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 11h11 le 16 Feb 20


Bonjour KERDREL,

Comme écrivait Xavier de MAISTRE: "Une bonne imitation est une nouvelle invention". En fait, je crois que le pastiche c'est l'imitation sourcilleuse du style, autrement dit, une continuation de l’œuvre.

Tout comme le "Pastis" est une continuation de cet état d'esprit écologique qui consiste à préserver, dans le Midi, face à la pollution, notre "couche d'eau jaune". En effet, il ne faut pas le noyer dans le verre, car l'eau est un liquide si corrosif qu'une seule goutte suffit pour troubler le pastis.

Mdr

MERCI !!!

Très bon dimanche, KERDREL !

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 16-02-2020 à 11:12 par Laugierandre


Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 11h27 le 16 Feb 20


Tes mots sont bien agréables à lire, ARCANE. J'en savoure la gentillesse et la sincérité de tes sentiments.

Oui, le but du Pastiche est avant tout de célébrer un auteur illustre, que l'on apprécie, en rendant ainsi hommage à l'un de ses poèmes qui nous a particulièrement marqué. Cela suppose une parfaite connaissance du modèle, sinon le pastiche n'a aucune signification.

Il est n'est qu'une source... mais de jubilation !

MERCI !!!

Excellente journée, et Bisous marseillais.

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Arcane
Membre
Messages : 763


Posté à 13h37 le 21 Feb 20

OBOFIX ! à bien te comprendre
Tu es un père vertueux,
C'est ainsi qu'il faut surprendre
Ce fils indigne, cré vingtdieux !

Fi ! des souvenirs tendres …
Qui ruissellent dans le cœur
Le malin ne sais pas te rendre
L'amour en bouquets de fleurs !

Mets le bien vite en pension,
Avec jeunes filles de bon aloi,
Sa chambre ne sera plus fiction
Et il sera heureux de surcroît :)




Ce message a été édité - le 21-02-2020 à 13:37 par Arcane


Salus
Membre
Messages : 4575


Posté à 23h22 le 21 Feb 20



Pardonnez mon intrusion, eu égard au grand Charles, il y a une minuscule erreur :



Il faut lire :
"Pendant que des mortels la multitude vile,"
(et une virgule, à la fin du second quatrain)



Ce message a été édité - le 21-02-2020 à 23:28 par Salus


Laugierandre
Membre
Messages : 778


Posté à 07h25 le 22 Feb 20


Très juste, SALUS. Deux erreurs de frappe (et aussi d’inattention lors de ma relecture.

MERCI de m'en avoir informé. Je vais corriger immédiatement.

Passe un très bon week-end.

Bien chaleureuse Amitié de plume.

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 23-02-2020 à 08:15 par Laugierandre

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Richardd dans Le Palindrome a[...]
  • Salus dans Nerfs vifs[...]
  • Rickways dans Petit dictionna[...]
  • Pierre dans Je peux ?[...]
  • Machajol dans Quelques pensé[...]
  • Aumielremarjo dans Humour, virus..[...]
  • Tonindulot dans Au nez et à l'[...]
  • Laugierandre dans Petit dictionna[...]
  • Domenica dans Humour, virus..[...]
  • Claire003 dans Espoir[...]