Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 21h33 le 27 Feb 20




La recherche des voleurs de feu




La poésie est solitaire,
Oui mais parfois,
Une élision louche déterre
Au vent le froid 
Du désir de lire et connaître,
- Acres effrois ! -
La pensée au cœur de quelque être
En qui, je crois,
Se peut cacher un Baudelaire,
Un chantre adroit !
Et l’inquiétude et le désir
De s’être tu,
Lu des esprits versés dans l’azur
Et la lyre !

Qu’un fluide emporte et rassure,
La faisant luire,
Dans le cours de tes mots la césure
Impromptue !

S’il t’intéresse un jeu du verbe
Où l’on flamboie,
Si compliqués que soient Malherbe
Et le hautbois,
Je veux qu’avec toi s’exacerbe,
Si tu bois
A la même eau, d’où le langage imberbe
Ondoie,

Le goût de fer de ce gour clair!


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 11h43 le 28 Feb 20

Les questions que je me pose au sujet de la poésie:

Suis-je vraiment capable de discernement, quand l'émotion prend toute place? Est ce que c'est important?

Est ce que cela vaut le coup que je dissèque, recherche...des points sur les I?


Sourire clindoeil Mdr


Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 23h20 le 28 Feb 20


Pas du tout, pas du tout, la dissection est un vice éventuellement jouissif mais superfétatoire !


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 09h19 le 29 Feb 20

ça va crisser! Mdr


Arcane
Membre
Messages : 763


Posté à 10h42 le 29 Feb 20

Disséquer la poésie ? .....
Fichtre quelle drôle d'idée !
Par pure fantaisie
Ô poète ! vous vous moquez

: clindoeil Coucou



Ce message a été édité - le 02-03-2020 à 10:30 par Arcane


Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 12h28 le 29 Feb 20


Euh...?


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 17h59 le 29 Feb 20

Je ne sais pas si ce "Euh...? " concerne mon commentaire, mais si c'est la cas…
Il est évident que je partage ton avis mais je n'aurai pas employé le mot superfétatoire, y a trop de susceptibilité par ici clindoeil Salut


Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 19h02 le 29 Feb 20


Ah, non, c'était pas pour toi, mais superfétatoire n'est pas un gros mot !


Lau
Membre
Messages : 137


Posté à 20h32 le 29 Feb 20


Où se situe exactement ce fameux "Toire" ?
[Et s'il s'agit de faire, à ce gour- je suis pour-
Saisir l'intime sifflement sur maint détour...]
GPS et boussole, oui ! Super fête à Toire !


Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 21h02 le 29 Feb 20


"Toire" est une commune du Centre-Ouest de la France située dans le département des Deux-Sèvres en région Nouvelle-Aquitaine.
(Ou bien c'est "Thouars" ?)


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 21h13 le 29 Feb 20

De Thoires au siège suspendu, que vous dire Messieurs...
Comme souvent c'est un plaisir que de plonger dans vos fêtes aux mots: M O T

Sourire

ps: au final, ensemble, pouvons-nous dire que rien n'est inutile... Mdr Coucou


Oxalys
Modérateur
Messages : 2257


Posté à 09h47 le 01 Mar 20

Rien qu’en lisant le titre, j’ai pensé d’instinct au film-culte « La guerre du feu » de JJAnnaud. Pas tout neuf, j’en conviens, mais à ce point truffé d’impromptus (à commencer par le « langage imberbe » des acteurs), que toute l’aventure humaine s’y retrouve avec une étonnante modernité !

On n'a rien inventé de mieux depuis la découverte du feu !


Salus
Membre
Messages : 4585


Posté à 15h54 le 01 Mar 20


Art pariétal

( Les mages )




Ils avaient peint sur les parois
Des grottes les animaux-rois ;
Sous leurs doigts, le génie agile
Ouvrait aux réels trop étroits
Des graus, des golfes, des détroits !

Ils étaient cent - pour qu’on fût mille -
Ils étaient à l’océan l’île,
Leur aventure nous fit croix
D’un monde où le futur oscille
Sous le poids d’être indélébile !

Ils savaient sculpter le plus dur ;
Le silex, comme admittatur,
Etait l’incomparable maître
Et du soleil au vide obscur,
Le hasard leur servait d’azur !

Ils vivaient fort depuis que naître
Avec le choix de disparaître
Plus ou moins tôt d’un présent pur ;
L’un d’eux, antique paramètre,
Etait forcément ton ancêtre !

Ils soufflaient l’ocre autour des doigts
Aux beaux creux des calcaires froids ;
Ils ont inventé les images !
Ils avaient peint sur les parois
Des grottes les animaux-rois…



Ce message a été édité - le 01-03-2020 à 15:55 par Salus


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 11h24 le 04 Mar 20

Salus, j'ai fortement pensé à tes mots sur la 19 minutes

Lien internet

Salut


Ensuspens
Membre
Messages : 226


Posté à 11h25 le 04 Mar 20

bon le lien ne fonctionne pas, je te mets l'adresse à recopier

https://www.franceculture.fr/emissions/la-compagnie-des-oeuvres/arthur-rimbaud-a-la-croisee-de-la-bibliotheque-24-rimbaud-le-printemps

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Tonindulot dans Le tailleur de [...]
  • Epiphania dans Nouveaux? prés[...]
  • CinquiemeVallee dans Et si on parlai[...]
  • Hicvelibi dans Heureusement.[...]
  • Laugierandre dans Petit dictionna[...]
  • Tigrou dans Réflexions[...]
  • Oxalys dans Passez l'expres[...]
  • Madykissine dans Pangolin[...]
  • Salus dans L’Hubris : la[...]
  • Ottomar dans Réflexions[...]