Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Hoho
Membre
Messages : 287


Posté à 00h38 le 24 Sep 20

Vanité


Nous étions là sous la lame exiguë,
Nous, elle et moi et l’horloge superbe
Au cliquetis de fer et dont le verbe
Disait : « La Fin, enfants, vous est contiguë ».

Une psyché s’étalait sur la chambre
Et reflétait des pommes vermillon
Le paradis est loin, point de sillon,
Le bois luisant avait l’éclat de l’ambre.

Là, le soir chaud étreint nos âmes nues
Ici, le froid matin pique nos sens
Ô volupté, tes brasiers inconnus

Légers et frais Ô capiteuse essence !
Le noir coulait — effluve parfumée
Un crâne blanc — Vague écran de fumée.


Kerdrel
Membre
Messages : 611


Posté à 07h57 le 24 Sep 20

"Vanité des vanités, tout est vanité" – Ecclésiaste 1:2. Sourire
le fond est plutôt pas mal bravo, un décasyllabique n'est jamais aisé
vers 4 X 11 pieds ?
rimes ça cafouille entre le vers 9 et 12, mélange de rimes masculines et féminines
vers 13 attention effluve est masculin...
dernière remarque "Ô" point trop n'en faut en début de vers oui, mais au milieu d'un vers cela ne se justifie pas...
si c'est possible repense les deux tercets

bien à toi et douce journée
Salut


Jim
Membre
Messages : 1553


Posté à 13h16 le 24 Sep 20

Pour jouer les perfectionnistes, ce que je suis si peu, je reprendrais les propos de Kerdrel, ajoutant que le premier quatrain est entièrement féminin, entour qui ne doit pas être désagréable. Je ne trouve pas le déca si difficile même s'il est plus étroit. Il permet de jouer sur le rythme en alternant les 6/4 et 4/6, ce qui entraîne à considérer un ensemble de vers à la lecture au lieu d'un seul, pour en évaluer l'effet. C'est donc plus amusant. Cela dit, après avoir péché par tant de sévérités, je le trouve bien construit, intéressant et agréable à lire. J'aime bien cet alliage de "préciosité" et de simplicité, et cette froideur brûlante du troisième "quatrain".
Ah oui, des "Ô !", on en trouve un peu partout, l'abus est certes agaçant, c'est souvent la grosse ficelle pour combler une syllabe manquante:
"Ô rage! Ô désespoir! Ô ma superbe amie!
N'aurais-je tant aimé qu'une vielle mamie?"



Ce message a été édité - le 24-09-2020 à 13:29 par Jim



Ce message a été édité - le 24-09-2020 à 13:32 par Jim


Hoho
Membre
Messages : 287


Posté à 20h37 le 24 Sep 20

Merci à vous deux, Kerdel et Jim pour votre lecture et pour vos commentaires :

A Kerdel :

Ce fameux ecclésiaste, même si ce n'est pas tout récent, la sensibilité baroque m'a guidée à l'écriture.

Avec le recul que me donne ton avis, je pense revoir un peu les tercets. Le premier en l'occurrence ne me pose pas problème, le second un peu plus.

Quant aux rimes aux vers 9 à 12, j'étais obligé, afin de faire rimer "sens" phonétiquement, d'oublier la rime graphique et de passer à une rime féminine. C'est pourquoi, pour rétablir l'équilibre, j'ai fait la même chose pour "nues/inconnus".

Je tenterai de refondre le poème en suivant tes conseils.


A Jim :

Heureux que la "froideur brulante" de la fin du poème te plaise.

Je me dis souvent qu'il faut que je respecte l'alternance masculine/féminine mais je me rends compte que les rares fois où c'est le cas, c'est par inadvertance. C'est que sans doute, je lui trouve une finalité esthétique assez faible.

Pour le déca, personnellement, c'est le premier poème que j'écris avec ce mètre. Je me suis longtemps complu dans l'alexandrin et c'est légèrement déstabilisant.


J'aime beaucoup cette parodie de Corneille Mdr


Je souhaite à vous deux, une excellente soirée Salut Salut

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Ensuspens dans Fontaine, fonta[...]
  • Jim dans Alignement[...]
  • Tonindulot dans Pouvons-nous ri[...]
  • Tigrou dans Icône au faste[...]
  • Laugierandre dans Regards...[...]
  • Tango dans La belle voltig[...]
  • Machajol dans Futur[...]
  • Loren dans Et si l'inconsc[...]
  • Kerdrel dans Ultime[...]
  • Clementcheylan dans Et si l'inconsc[...]