Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 19h09 le 27 Nov 20




Nul doute que l’erreur mine la certitude ;
Croire ce que l’on voit donne à croire trop peu,
Et ne douter de rien est mauvaise habitude,
Si, aux raisons de croire, on déprise l’enjeu.

Faut-il douter de tout ou bien encor tout croire ?
L’excès, dans les deux cas, prive de réfléchir ;
À en croire les faits il serait illusoire
De trop croire au hasard, douter avant d’agir.

Le pensée prend naissance à la source du doute,
Et croire en ses idées, sans doute est excellent ;
Le réel s’il parait mettre un doute en déroute,
Aveugle, trop patent, si l’on n’est vigilant.

Croire c’est s’exercer à supporter le doute,
Mais on doute souvent de ce qu’on ne croit plus ;
La faute serait de tout croire et, sur sa route,
Faire l’impasse au doute en le croyant déchu.

Seul le doute s’accroît, jamais la certitude,
Et qui ne doute pas hérite de bien peu.
Si, dit-on, voir c’est croire alors cette attitude
De croire et puis d’agir jouera avec le feu.

ANDRÉ


Kerdrel
Membre
Messages : 745


Posté à 21h38 le 27 Nov 20

Bonsoir André

Coucou Coucou Coucou

"Crois-moi, Il faut douter de tout mais aussi avoir foi en ses doutes, ce sont les prémices d'une croyance."

bon weekend

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 12h56 le 28 Nov 20


Bonjour KERDREL,

C'est ce que je dis aussi à mes spectateurs lors d'une séance de close-up, en magie. Voir, c'est croire, mais il ne faut pas toujours croire ce que l'on voit.

Pour moi, la seule certitude, c'est l'incertitude du lendemain.

MERCI de ton passage sur cette fantaisie articulée sur les antonymes.

Je te souhaite un bien agréable week-end.

Chaleureuse Amitié.

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 28-11-2020 à 18:48 par Laugierandre


Arcane
Membre
Messages : 1036


Posté à 17h48 le 28 Nov 20

Croire est raisonner sur ce que l'on voit !
Mais douter n'est que croire un peu
Et rien n'empêche de bonne foi.
Ce que l'on a cru ne peut être révisé !!!

J'ai fait un effort certain,
Pour que l'écheveau ne soit pas emmêlé
Et ne raisonnerai pas jusqu'à demain
Sur cet objectif fort peu malin




Ce message a été édité - le 28-11-2020 à 17:50 par Arcane


Tonindulot
Membre
Messages : 2536


Posté à 17h55 le 28 Nov 20

A force de croire sans cesse on finit avec la crise de foi...Il faut vraiment avec le cœur pour s'y soumettre alors que les tripes se nouent en boule...

Je redoute cet exercice proposé à notre chef...

Mdr Mdr Mdr Mdr


Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 18h47 le 28 Nov 20


Bonsoir TONIN,

À la crise de foi athée-vous de ne pas y céder, comme dirait l’autre. Le doute résulte souvent de deux traumatismes : la "crise de foi" et le "mal dedans".

"La poésie est toujours une question de tripes, disait Jean L'ANSELME... mais à la mode de quand ?

Sourire Mdr Mdr

MERCI pour ton aimable lecture, Cher TONIN.

Douce soirée à toi.

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 19h14 le 28 Nov 20


Bonsoir ARCANE,

C'est un cruel dilemme que d'avoir à choisir entre croire ou douter... qui peut nous mettre dos à dos dans ce rigide face à face. Car faire un choix, c'est déjà imposer sa préférence qui réduit d'autant la liberté de choisir.

Tiens, soudain j'ai un "doute" quand je me dis que j’ai toujours couru après les études sans jamais les rattraper. Je me demande si je ne suis pas né aussi par simple curiosité pour savoir jusqu’où je pouvais aller.

Sourire Mdr Mdr

MERCI, ARCANE, pour tes bien fraternels quatrains.

Douce soirée et excellent dimanche.

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Attention
Membre
Messages : 62


Posté à 20h53 le 28 Nov 20


Très beau de paradoxes et inspirant poème ce « Doute » André !
Nul doute que le doute qui l’inspire ferra sans doute des émules.
Bien sur croire à la limite du réel c’est facile,
Croire à l’intérieur du réel c’est courageux et subtil…

« Croire c’est s’exercer à supporter le doute » cela fait déjà un bel aphorisme…




Je croyais avoir vu pour une grande partie
La partie qui reste cachée à la vue
Puis j’ai vu silencieuse cette belle symphonie
Ces mots du savoir raisonnant l’absolu

J’ai douté chaque fois quand la grande certitude
Me faisait vaciller les raisons de mes choix
Puis j’ai cru savoir dans une grande solitude
J’ai douté de tout, c’est la raison de ma joie… !

Je croyais avoir vu… je croyais même entendre…
Les douteuses certitudes, qu’il savait, seul comprendre
A en croire les faits aux savantes couleurs
Au systèmes paradigmes ou à son simple Bonheur…

Dans ce point, la frontière ou s’arrête le connu
Il n’était pas très fier, mais joyeux d’avoir cru…

Avec amicale admiration,
JAD



Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 19h06 le 29 Nov 20


Bonsoir ATTENTION et UN GRAND MERCI pour tes mots généreux ainsi que pour cette réflexion perspicace : Bien sur croire à la limite du réel c’est facile,
Croire à l’intérieur du réel c’est courageux et subtil…


J'ai apprécié la lecture de ton poème faisant référence à mes cogitations dans "Croire ou douter ?" (Au passage, bravo pour cette belle oxymore : "Les douteuses certitudes".

En effet, douter de tout et tout croire ne sont-ce pas des formes de démission de la pensée, et donc un refus de réfléchir, d'analyser ?

Ma bien chaleureuse Amitié de plume.

Passe une heureuse soirée.

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Jim
Membre
Messages : 1678


Posté à 20h12 le 29 Nov 20

Excellent, de la verve et de l'humour sur ce grave sujet sur lequel je ne m'aventurerai pas, le pratiquant depuis les premiers instants, comme l'oxygène les poumons : "Mère, entend, combien crie mon primal doute!
Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin Ouiiin "
ça, c'est de l'alexandrin!
Quant à ton tout premier à toi ici:
"Nul doute que l’erreur mine la certitude"
il est irrésistible ! Mdr Coucou
Certes,
"Seul le doute s’accroît, jamais la certitude",
et c'est un grand plaisir d'en retarder l'effet.



Ce message a été édité - le 29-11-2020 à 20:19 par Jim


Laugierandre
Membre
Messages : 1752


Posté à 11h52 le 01 Dec 20


Bonjour JIM,

Peut-être aussi que se déterminer librement et par nous-même, dans notre manière d'agir et de penser peut nous permettre, dans certains cas, d'accéder à la condition de quasi certitude. Mais le libre arbitre n'est que le rapprochement de données opéré par "notre" raison. Ne revient-il pas à nier "l'influence" des motifs qui déterminent nos choix et nos actions ?

En tout cas, le but initial de ce poème était de faire cohabiter et jouer entre eux les antonymes. Aucune prétention philosophique si ce n'est de flirter avec une certaine originalité des idées, dans un contexte récréatif.

MERCI, JIM, pour tes mots chaleureux de partage et pour ton témoignage d'Amitié.

Très bonne journée.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 01-12-2020 à 11:54 par Laugierandre

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Laugierandre dans
  • Machajol dans Aurores[...]
  • Serona dans Aurores[...]
  • Ottomar dans Le site Comment[...]
  • Arcane dans Chimère[...]
  • Saintes dans À pas comptés[...]
  • Lau dans À pas comptés[...]
  • Tigrou dans Naufrage[...]
  • Pierre dans Correspondance [...]
  • Salus dans Le cœur bleu[...]