Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 19h04 le 24 Nov 20




Quelle chance d'avoir en soi la main heureuse :
C'est l'aubaine assurée pour partir d'un bon pied,
Mais aussi la mainmise à cette avantageuse
Éventualité de ne point perdre pied.

Mais, malgré cet atout, garder les pieds sur terre,
Dans bien des cas permet de ne perdre la main,
Car, pris à contre-pied, passer la main s'avère
Une frustration, privé de l'appuie-main.

Il faut savoir aussi parfois lever le pied,
Et, avec modestie, mettre main à la pâte
Pour que les pieds au mur, guetté par un guêpier,
Sans s'en laver les mains, prendre son pied se gâte.

Ne pas agir sous main, encor moins en pied-plat,
Pour se reprendre en main : il le faut de pied ferme,
Même si en cela le geste est sans éclat,
Se salissant les mains au but d'y mettre un terme.

Sur la pointe des pieds, et en de bonnes mains,
Le pied à l'étrier et les mains dans les poches,
Sans s'en laver les mains, aux meilleurs lendemains,
À pied d'égalité les faits seront moins moches.

Si ceci nous enlève une épine du pied,
Pieds et mains non liés louons-en l’avantage ;
Fini les pieds de grue, adieu le croche-pied,
Nous prendrons notre pied haut la main en partage.


ANDRÉ




Ce message a été édité - le 24-11-2020 à 19:05 par Laugierandre


Kerdrel
Membre
Messages : 749


Posté à 11h38 le 25 Nov 20

Bonjour André
poème très guilleret
n'empêche que partir du bon pied c'est partir les deux pieds devant

Sourire Mdr
agréable journée
Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 12h16 le 25 Nov 20


Bonjour KERDREL,

Raison de plus de bien savoir où l'on met les pieds. Comme dirait l'autre, il vaut mieux s'en aller la tête basse que les pieds devant et se retrouver... à six pieds de profondeur.

Mdr Sourire

MERCI pour ton partage à cette petite divagation poétique.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Jean-Mi
Membre
Messages : 562


Posté à 19h43 le 25 Nov 20

André,

Pour partir du bon pied quand d’écrire un poème
Il faut bien à sa Muse y demander la main,
Ne pas avoir deux mains gauches dans sa bohème
Et être comme avec les deux doigts de la main !

Croyez-moi c’est le pied que d’avoir pour la Belle,
Trempant dans l’encrier, son doux cœur sur la main !
Ne la décevez pas, même parfois reBelle
Jamais pour vous n’aura quelque poil dans la main !


Jean-Mi
Ps : reBelle est volontaire : un subtil mélange de Belle et de rebelle !
(je ne sais pas comment cela s’appelle ?)


Jim
Membre
Messages : 1691


Posté à 20h17 le 25 Nov 20

Une main devant l'autre derrière peut-être, mais de pied ferme et la main légère, à moins que ce ne soit de main ferme et le pied léger, que je n'irai à cloche-pied poser ma main où l'homme ne posa son pied! Il est si bon de passer la main tout en prenant son pied !

Devos, dit Jamonmagne, ne se serait détourné de cet hilarant joyau. Car, c'est bien connu, le rire est un cristal. Mdr



Ce message a été édité - le 25-11-2020 à 20:20 par Jim


Machajol
Membre
Messages : 3738


Posté à 20h32 le 25 Nov 20

Normal pour un poète de parler de "pieds" , en vers !

Les Pieds Nickelés n'auraient pas démérités !

Merci André Salut


Tonindulot
Membre
Messages : 2551


Posté à 07h58 le 26 Nov 20

Tu as fait des pieds et des mains pour aller sans faire de pied de nez..

Coucou


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 11h04 le 26 Nov 20


Bonjour JEAN-MI,

Mes bien chaleureux remerciements pour cet écho poétique qui complète à ravir mes petites turlupinades.

Bon pied bon œil, gardons toujours les pieds sur terre
En commençant par mettre un pied à l’étrier,
Pour oser de pied ferme, et l’esprit volontaire,
N’être les pieds au mur et se contrarier.

Chacun devrait trouver la chaussure à son pied
Pour qu’enfin sur un pied d’égalité, en somme,
Et sans faire des pieds et des mains, de plain-pied,
Souvent l’évènement rende plus autonome.

ANDRÉ


Je te souhaite de passer une excellente journée.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Saintes
Membre
Messages : 1326


Posté à 11h16 le 26 Nov 20

Il existe même aujourd'hui des appareils (podomètre) qui compte les pas : c'est le pied ! À quand des appareils qui comptent les pieds, n'est-ce pas ! Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 11h25 le 26 Nov 20


Ça fait plaisir, JIM, de savoir que sur ce forum le partage de la bonne humeur et l'esprit entendu, fassent de nous des complices du divertissement et du rire. Je pense que tu dois être un bon vivant, quelqu'un de positif qui prend la vie du bon côté.

En tout cas, notre petit aréopage est uni par l'Amitié, le partage de l'amour des mots, et cette perspective de bien-être qui détend, allège et rafraichit la vie.

UN GAND MERCI pour tes considérations.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 11h39 le 26 Nov 20


Bonjour MACHAJOL,

Oui, et d'ailleurs Albert SAMAIN, notre poète symboliste français, en savait quelque chose sur les pieds, lui qui portait si bien son nom.

Mdr

On pourrait ajouter que la poésie ne s'acquiert pas avec les mains, mais avec les pieds, car il ne s'agit pas de ce que l'on possède, mais du chemin que l'on a parcouru. En effet, il est moins risqué de mettre le pied sur un parchemin que la main sur un marchepied.

Sourire Mdr

UN GRAND MERCI, MACHAJOL pour ton aimable lecture et ta manifestation d'Amitié.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 26-11-2020 à 11:40 par Laugierandre


Arcane
Membre
Messages : 1058


Posté à 11h44 le 26 Nov 20

Bon pied ? comment le savoir ?
Lorsqu'il faut, haut le lever
Pour le mettre quelque part !

Souvenir comique du théâtre
Où le comédien levant le pied
Sur un partenaire folâtre
Tomba sur le cul fort étonné.

Non prévus par l'artiste
Applaudissements de la salle,
Redemandant au fantaisiste
Cette chute optimale :)

Illustration fort comique ANDRE ... suivi d'un poème d'une plume alerte, d'une main qui ne travaille Jamais comme un pied...

Amitiés enjouées !
De deux mains ... je signe :)





















Ce message a été édité - le 26-11-2020 à 11:53 par Arcane


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 11h50 le 26 Nov 20


Tu as fait des pieds et des mains pour aller sans faire de pied de nez..

TONIN


_____________________

Je fais en sorte que mes pieds soient aussi à genoux de mes mains fraternelles. La cohabitation est tellement importante en poésie.

Sourire clindoeil Mdr

UN GRAND MERCI pour ton aimable lecture ainsi que ton partage, TONIN.

Ma bien chaleureuse Amitié.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 12h14 le 26 Nov 20


Il existe même aujourd'hui des appareils (podomètre) qui compte les pas : c'est le pied ! À quand des appareils qui comptent les pieds, n'est-ce pas !

SAINTES

__________________

Bonjour SAINTES,

Lorsque cela sera trouvé, ça nous enlèvera une sérieuse épine du "pied". Chacun pourra écrire et avoir des vers luisants !

Mdr

TOUTE MA GRATITUDE pour ton aimable lecture.

MA BIEN SYMPATHIQUE AMITIÉ DE PLUME.

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1784


Posté à 18h41 le 26 Nov 20


Bonsoir ARCANE,

S'il y a bien une plante qu'on arrose pas, c'est la plante des pieds. Curieux, non ? Mais quand le mètre se plante c'est que le mètre n'a plus pied.

Sourire Mdr

Nous avons de la chance, nous poètes français, pour compter nos pieds sur nos mains par rapport aux rimeurs anglais, quand on sait que chez eux, le pied anglais fait douze pouces. De quoi y perdre son latin...

Sourire Sourire

MERCI ARCANE pour tes considérations bien affables. L'avantage d'écrire autant dans le sérieux que dans le comique, c'est que lorsque l'idée commence à manquer dans un genre, il nous reste l'autre, pour que jamais la main ne perde pied.

BISOUS MARSEILLAIS du "coureur des mots".

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 26-11-2020 à 18:43 par Laugierandre

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2