Page : 1-2

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 20h56 le 23 Feb 21





Ornithologie




Que le rouge-gorge en trilles,
S'égosille dans la nuit !
Quant au coucou, toi qui pilles,
Dont, sangsue, à tous l'us nuit,

Ton cri lancinant nous charme
Comme cajolent les geais,
Malgré l'horreur et la larme
Des autres oiseaux piégés !

Pie amie et envieuse
Au blanc et noir de ton frac
Il est mainte couleur ! L'yeuse
Le sait : sa moire est d'un lac !

Minuscules troglodytes
Tressant de si jolis nids,
Les uns des uns satellites,
Dans de vieux greniers garnis,

Vos petitesses exquises
Parmi vos charmants atouts,
Quand vous mangez les cerises,
Ravissent toutes et tous !

Probe aigrette immaculée,
Ton cou ploie, et tu le tends !
Ta patte, non spatulée,
Hésite et va - tout le temps ! -

Çà et là des mitraillettes
De piverts, marteaux-piqueurs
Font du bois mort des paillettes
Riches d'insectes – liqueurs ! -

Le moineau , tout seul, sautille
Cherchant la miette à glaner ;
Roulant l’œil comme une bille,
On l'entend presque ahaner

Lorsqu'il fouille sous les feuilles,
Pareil au merle - qu'il hait -
Bec jaune, toi qui tout cueilles
Le premier ! (sauf le fruit blet)

Là-haut la buse rapace,
Tueur maître des grands cieux,
Scrute, plane, erre et repasse
- Gare au lapin malchanceux ! -

Tourterelles toutes belles,
Béates, vous roucoulez,
Avec du pigeon les ailes,
Et les façons des poulets !

Huppe ornée au front sauvage,
Tu nourris tes petits punks
Perchés, loin de tout ravage,
Préservés même des skunks !

Fauvette ! Au buisson - multiple -
Très charmante, le feu vif,
Bien choyant ton condisciple,
Du fourré jusque dans l'if !

Et traçant le ciel qu'il scie,
Quelque triangle là-bas
Dont tout art bénéficie :
Vole l'oie en ses ébats !

Martinet, fausse hirondelle
Faux dans l'étoffe des airs,
Tu fuses, rasant de l'aile
Les champs, les murs, et les mers !

Des hiboux sont pour les soirs...
Et quelque chouette effraie,
Blanche éfrit fondue au noir
Profond, touffu, de la haie !

La mésange, comme au fil
Accroché, le funambule,
Dans son dais de bleu coutil,
De l'aurore au crépuscule,

Basculant, ni bas ni haut,
Pas plus devant que derrière,
Picore, d'un air nigaud,
Des insectes sous le lierre !

Si l'avocette, échassier,
Sonde la prairie humide,
C'est pour mieux rassasier
Une portée apatride !

Nulle frontière à l'azur,
Le balbuzard, où qu'il vogue
Méprise ce trait peu sûr
Qu'il observe d'un œil rogue !

Son cousin, milan royal,
Prince de la plaine immense
Au plomb du Dormeur du Val
Se tient immobile - et pense -

Circaète Jean-Le-Blanc
Tu tiens, parmi les rapaces,
L'austérité de ton rang
Et de ton regard tu glaces

L'affreux dindon mexicain
Et le bête paon d’Asie
Volatiles lourds du train
- Graisse et plumes d'aphasie -

Qui les cloue au sol des cours
- Et dans leur fatuité mièvre -
Agitant les moignons gourds
De leurs ailes où la fièvre

De la nue impulse encor
L'ample mouvement de rame
Dont toute grue, au ciel d'or,
Jouit - en s’emplissant l’âme ! -

Arrivant du Sahara
Le traqué-rieur nous narre,
Au pays dont naquit Râ,
Le palmier ombrant la jarre

Où pour boire, allait volant,
Comme saoule, sa famille,
Les plus vieux toujours voulant
Passer devant l'escadrille !

Et la grive et le guêpier,
Tout un petit peuple fauve
Prêt à tout, même à piller
Pour pondre un œuf dans l’alcôve...




Puis des passereaux étranges
Que le commun ne connaît,
Qui passeraient pour des anges
Si le Diable n'y cornait !

Car ils sont opportunistes
Prudents, quand même effrontés,
Et s'ils ont des airs si tristes,
Ce sont calculs éhontés !


Ottomar
Membre
Messages : 1116


Posté à 07h57 le 24 Feb 21

Beaucoup de plaisir à cette lecture comme de feuilleter un bouquin découvert sur le rayon d'une vieille bibliothèque d'histoire naturelle.


Oxalys
Modérateur
Messages : 2544


Posté à 10h54 le 25 Feb 21

Francesco d’Assissi
Leur parlait, prétend-on
Sieur Tof’Salus d’ici
Les met en vers, quel don !


Lili
Membre
Messages : 231


Posté à 13h08 le 25 Feb 21

Bel hommage à la plume qui se nourrit aussi de vers..


Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 14h01 le 25 Feb 21


Grand merci à vous trois d'adouber ainsi le chant de ma plume !


Pierre
Modérateur
Messages : 6557


Posté à 19h31 le 25 Feb 21

Beaucoup de gens parlent du silence de la campagne... C'est à croire qu'ils ne l'écoutent jamais! cool cool


Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 21h24 le 25 Feb 21


Le silence arrive
Les oiseaux se taisent
Et ces sons de rêve
Disparus m'attristent



Ce message a été édité - le 25-02-2021 à 21:25 par Salus


Ensuspens
Membre
Messages : 566


Posté à 20h31 le 26 Feb 21

Salus, c'est que tu n'es pas dans la bonne région Mdr clindoeil Salut


Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 14h00 le 27 Feb 21


Il y a une bonne région ?
...Ou ça se serait arrangé, depuis 2018 ?
(Cht'embrasse, vive les mouettes unijambistes !)

"Moins 60 % de moineaux friquets depuis 10 ans, un tiers d'alouettes des champs disparues en 15 ans... Les oiseaux des campagnes françaises sont victimes d'un déclin « vertigineux », qui s'est encore intensifié depuis deux ans, selon de nouveaux recensements. « Le printemps 2018 s'annonce silencieux dans les campagnes françaises », s'alarment le CNRS et le Muséum national d'histoire naturelle dans un communiqué mardi, estimant que « ce déclin atteint un niveau proche de la catastrophe écologique »."

- Source : "Futura Science"


Violette
Membre
Messages : 67


Posté à 16h07 le 27 Feb 21

Absence

Quelle eau lavera ton absence
Toi qui vas sur la lisière
De l’obscurité
Le merisier dépecé
Joue du violon dans son aubier
Il fait hiver dans tes photos
Avec tes robes de chagrin
Le rouge-gorge a mis
Le feu à la montagne
Entre dans la page
Essuie tes pieds dans la marge
La chatte pleure dans l’hiver
Mets un soleil sur l’étagère.

Marine
21 juillet 2017


Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 21h14 le 27 Feb 21





Incarnation d’un angle




Un ressort tend, infiniment violent,
A rebander l’arc et cintrer
L‘acier trempé de toute l’âme.
Tels que Sisyphe au rocher désolant,
Et nos visages à cendrer,
Nous sommes faits surtout de trame.

- Dans la machine infirme du vivant,
Lymphatique, fade réel,
Concrétise tes précipices !
Comme la vie, on va, toujours suivant,
Comme nos pères, l’éternel
Artificiel des vents duplices.

L’art du destin, le harassant hasard,
Plein d’entropie et de chaos,
C’est l’art furieux de l’existence,
C’est la folie et le feu, c’est la hart,
C’est le pendu dans les tarots
Et c’est le dé qu’un diable lance !

Mais tout n’est qu’absence et vide, et néant.
Contre un esprit du rêve vrai,
Je donnerais les pyramides !
Pour qu’un fond soit, dans le gouffre béant,
Que les flux, dont je m’enivrai,
Ne fussent pas qu’humeurs humides.



Rien n’est jamais, et le mot, même, est nul.
Pas de sortie, et pas de pont,
Pas de rebond et pas de porte,
L’on est issu d’un sage non-calcul.
Fasse, ô ciel ! ...Des dieux m’entendront,
Qu’ils fustigent mon âme morte…


Marcek
Membre
Messages : 5004


Posté à 21h29 le 27 Feb 21

J’aime !
Le second ...
Même si le premier se feuillette plaisamment !
Nos oiseaux effervescents sentent déjà le printemps.
Quand je brosse mes animaux je leur fais don de toison douce.


Salus
Membre
Messages : 5146


Posté à 21h36 le 27 Feb 21


Les oiseaux ont les os creux, alors le premier est plus léger !
(et puis, un angle incarné, c'est douloureux !)

"je leur fais don de toison douce."

Très joli, ça me ronronne à l'oreille !



Ce message a été édité - le 27-02-2021 à 21:38 par Salus


Marcek
Membre
Messages : 5004


Posté à 18h54 le 01 Mar 21

clindoeil


Ensuspens
Membre
Messages : 566


Posté à 20h11 le 01 Mar 21

"Il y a une bonne région ?
...Ou ça se serait arrangé, depuis 2018 ?
(Cht'embrasse, vive les mouettes unijambistes !)"

Une question de regard!? clindoeil
(Itou cht'embrasse et vive les grands larges!)

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1-2

Discussion en direct :
Connectez vous pour participer.


Derniers posts :
  • Ensuspens dans Es tu plus heur[...]
  • Lau dans Es tu plus heur[...]
  • Ann dans [Jeux]Pour occu[...]
  • Salus dans Technique, donc[...]
  • Violette dans Minéral[...]
  • Hoho dans L'aigle assis, [...]
  • Machajol dans Haïku[...]
  • CinquiemeVallee dans L'aigle assis, [...]
  • Philippeb dans Ton beau visage[...]
  • Oxalys dans Correspondance [...]