Accueil
Poésie libre / Assole
              
Poésie libre / Assole
         
Poésie libre / Assole

Assole
par Puppele


As-tu été, mon jeune rêveur, Dans la vallée, tissée de rêves ? L’étoile capture un doux baiser Sur le visage du ciel. L’hiver N’existe pas dans ce pays Exagéré et balayé, La nuit est calme, sans bruit, sans lune, Les gens ont peur de la fortune. Si tu as visité Caperne (C’est un village auprès de Liss), Tu sais, le maître de la taverne, Il est tout prêt à ton caprice. « Écoute, ami, l’histoire d’amour, Pas des exploits, des tragédies. Les ombres tombent contre-jour, Moi, je commence mon conte de fées. Un jour une fille a rencontré Un vieil étrange et merveilleux, Il lui promit le prodige vrai, Le rêve magique, le don de Dieu. Il lui promit le grand navire Avec les voiles de velours rouge, Son fiancé et son avenir, Le prince qui viendra un jour. Elle est grandie. Et ce désir A remplacé son monde entier, Et l’espérance qui la guérit, Le souffle calmant de la mer, L’embrasement de la nature … Et au milieu de cette parure Un jour la fille s’est endormie. Le prince avec son serviteur, Ils promenaient en harmonie, Voici Assole dans sa pudeur ! Il la regarde, tombe aux genoux, Et il lui met un beau anneau. Il se précipite à Caperne, Il apprend d’elle à la taverne, De son espoir, des rêves magiques Qui sonnent doucement comme la musique. Et il décide de satisfaire La prédiction imaginaire. Assole en rêve admire l’anneau, Soudain la fille voit le bateau Et ses voiles tous écarlates. Le prince s’installe dans la barque, Le prince l’appelle et tend la main : Le don de Dieu, c’est son destin. « La mienne ? » « La tienne ! » « Aimé ? » « Je t’aime ! »

Basé sur le conte de fées d'Alexandre Grine.

Poème posté le 27/02/19 par Puppele


 Poète
Puppele



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.