Accueil FORUM Inscription/connexion

Rimbaud
par Gaelick


Oh ! Fleurs d'étoiles luisent comme les onces d'or Des bleuïtés naïves d'un vieux fou qui pleure Comme je rêvais la folle jeunesse poétique Lui vient pourrir en des aires rachitiques. Oh, fleurs finies tu es parti pour ton enfer, Qui geins loin de nous en d'autres magnificences Romances se sont tues par ta tragique fin Comme on rêve de toi en d'autres soirs de Juin.

Il fut un voyant qui nous éclaira de sa bougie, si ce n'est de son immense flamme.<br />


Poème posté le 08/06/16


 Poète
Gaelick



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.