Accueil
Poésie libre / Élixir d’amérique
              
Poésie libre / Élixir d’amérique
         
Poésie libre / Élixir d’amérique

Élixir d’amérique
par Claudel


Tôt le matin, Tekakwitha * aimait marcher dans la forêt elle avançait hésitante sur le sentier blanc d'un printemps hâtif elle entendit un bruit de feuilles un écureuil grimpait le long d’un arbre et se mit à boire près d’une branche cassée l’Amérindienne le regarda, étonnée pourquoi boire là plutôt que dans le ruisseau tout près… elle imita l’écureuil en faisant une entaille dans l’arbre avec son couteau surprise ! et voilà que l’arbre pleurait une eau sucrée de cristaux de larmes de cette fente, la sève coulait jusqu’au pied de l’arbre le lendemain, elle revint au même endroit et elle vit une traînée de sucres d’érable que l’écureuil léchait goulûment le soleil printanier avait évaporé l’eau et il ne restait qu'un liquide sirupeux Tekakwitha venait de découvrir le sirop d’érable elle remercia l’écureuil et courut jusqu’à son village pour leur annoncer la bonne nouvelle. (Série : prose laurentienne) * Tekakwitha : « Celle qui avance en hésitant » en langue iroquoise.


Tous droits réservés © Claude Lachapelle / Janvier 2020


Poème posté le 10/01/20 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.