Accueil Forum Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / EGALITE / La pomme de terre et la Reinette

Thème du mois / Tous les thèmes / EGALITE / La pomme de terre et la Reinette

Thème du mois / Tous les thèmes / EGALITE / La pomme de terre et la Reinette

La pomme de terre et la Reinette
par Madykissine


La pomme de terre et la Reinette Dans le panier d'osier, Charlotte se languit : Le jardinier distrait n'a pas dit un merci Ni caressé sa chair, en l'enlevant du sol. Charlotte est dépitée, quelle vie ! Ras-le-bol... Puis Octave au verger se hâte en secouant Les patates vexées, dans son emportement. C'est donc ça, palsambleu : Les reinettes sont mûres. Le jardinier s'empresse ; il a de chauds murmures Pour les pommes ravies qui prennent, dans ses mains, La place de Charlotte, et - l'affront est certain, Octave jette un drap d'un infâme coton Sur les tubercules secoués de frissons, Souffrant d'étouffement. Les reinettes se pâment Très fémininement, appliquées, entre dames À jouer à Octave un théâtre outrageux. Et lui qui remercie ce prodige des cieux... «Sortez-nous de ce drap, ô noble jardinier Est indigne de nous ce vil fond du panier. Nous sommes à l'étroit, et sans même un duvet De feuilles de noyer. Que ce suaire est laid : Libérez donc nos yeux et nos formes joyeuses, Nous qui avons guéri de la faim désastreuse Tant d'hommes et d'enfants.» Octave croit entendre Un serment, du panier, comme des voix de cendres Qui parlent un langage étrange, et il prend peur : Est-ce trop de ragoût, est-ce trop de liqueur ? «Ma foi j'ai l'impression que les pommes se battent Entre elles, voyons donc, serait-ce mes patates Qui sont mal arrangées ou bien mes belles pommes Ont-elles oublié la faiblesse des hommes ?» Le jardinier, fébrile, allonge proprement Sa récolte du jour sur un lit de sarments. Au fil de ses repas les pommes ennemies, Dans l'estomac ingrat, termineront leur vie : La divine Reinette, autrefois sacrifiée Sur le pommier divin, autant que, gratinées, Grillées, sautées, poêlées, en purée, les patates... La nature, asservie aux ogres névropathes Sait combien les combats ne cesseront, pourtant, Que quand il n'y aura plus aucun combattant. N'est pas pomme qui veut, dans le ciel et sous terre Et l'on sait qu'en tous lieux, la fin reste un mystère. MMXI©M.KISSINE – ISBN 9782919390069

Un vieux texte sorti de mes tiroirs<br />
<br />
Amicalement à vous, ce 8 octobre 2017<br />
MK


Poème posté le 08/10/17


 Poète
Madykissine



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.