Accueil

Fantasmagorie
par Banniange
Highslide JS
par Banniange

"A street in winter" par Jakub SCHIKANEDER
Illustration proposée par Banniange

Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 262


Ce n'est pas le vent qui soupire Entre les doigts crispés des saules Ni cette blanche farandole Venue dans les sillons languir. Est-ce la lune maléfique Qu’invoquent dans leur hystérie Les sorcières de Thessalie Avant de cueillir le colchique, Ou une fée qui se lamente Au bord d’un ruisseau asséché Que ses larmes si abondantes Ne peuvent hélas ressourcer ? Mais d’où vient cette plainte étrange Qui sous ces nuages orange Nous glace lentement d’effroi Comme si résonnait le glas ? Chaque fois qu’on vient à l’entendre On sait qu’une vie va s’étendre Pour aller retrouver sa mère Qui couve ses enfants sous terre. Moi, j’ai pu sonder ce mystère Un soir où gémissait l’hiver J’ai suivi ce violoneux Dans ce long drap blanc tout miteux Son coup d’archet si famélique S’affligeait d’un air pathétique, Il sautillait comme un crapaud Des venelles aux caniveaux Et chaque fois qu’un portillon Etait marqué d’un signe abscons, Il entamait avec douleur Cette rapsodie du malheur. Une nuit, un éclat lunaire Me fit voir sa face, ô misère! C’était un crâne décharné A la peau toute vérolée, Ces yeux caves, égarés Buvaient les ténèbres glacées, Soudain, il darda son regard Vers moi qui en devint hagard Et me tendit son instrument Avec un rictus insolent. Je me réveillais dans ma chambre Tout en sueur, perclus des membres, Ce n’était donc qu’un cauchemar Qui m’avait rendu si couard Mais alors pourquoi sur un buffet Un violon grinçant traînait ?



Poème posté le 15/03/17


 Poète
Banniange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.