Accueil
              
         

Le feu
par Gaelleloubet


Dans la rue il y a le feu. Ce feu si fort et si violent. Il n’arrête pas d’élever ses flammes, Alors que les hommes font tout pour l’éteindre. Il devient plus agressif, Il projette des flammes sur les hommes, Et brûle tout sur son passage. Les hommes ont peur, Peur d’être brûlés par ce feu. Que faire ! Le feu ne s’arrête plus ; Il continue toujours à brûler, Il brûle. Mais cette lumière est belle à regarder, Cette lumière très grande, très haute, si rouge orangé.



Poème posté le 09/10/15


 Poète
Gaelleloubet



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.