Accueil

Vertige me nuise
par Guy


Quand tant la nuit m'enromantise Ma pensée en vole vers toi, Solitaire en vers je sottise, Au verso, renversé, pantois. Pourvu miss que tu m'endormises, Rimeuse recomptant du doigt, Plus que moutons qui gambadisent Sous les poutrelles de mon toit. Dans le sommeil, je te rêvise, De touche-coeur à touche-émoi, D'îles aux corps fous qui s'attisent Dévalant des volcans de soi. Dans le matin de vie en prise, Ne sachant rien de l'amour-roi Le jour ajoutera sa brise. Viens dans mes bras il y fait froid.



Poème posté le 23/04/16


 Poète
Guy



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.