Accueil
Poésie libre / Clair-obscur
Poésie libre / Clair-obscur
Poésie libre / Clair-obscur

Clair-obscur
par Marieange


Dès que l’instant s’en fut je restai sous l’averse, Ecrasant sous mes pas les gouttes du chagrin, Et dans ce jour déchu la rage se déverse, Je suis jetée à bas par ce remous sans fin. Ecrasant sous mes pas les gouttes du chagrin, Au gré de l’inconstant un clair-obscur menace, Je suis jetée à bas par ce remous sans fin, Vague dans un sanglot j’éclabousse et j’efface. Au gré de l’inconstant un clair-obscur menace, C’est la voix trop lointaine, un cruel souvenir, Vague dans un sanglot j’éclabousse et j’efface, Son désaveu m’effondre avant de m’engloutir. C’est la voix trop lointaine, un cruel souvenir, Jusqu’à l’absurdité et dans l’heure échangée Son désaveu m’effondre avant de m’engloutir, Je puise en ces mots dits l‘effet hors de portée. Jusqu’à l’absurdité et dans l’heure échangée, Avant de me tourner vers la nuit sans espoir, Je puise en ces mots dits l’effet hors de portée Puisqu’un vécu se tait je ne sais plus vouloir. Avant de me tourner vers la nuit sans espoir, Disposer d’un regard saisissant le mensonge, Puisqu’un vécu se tait je ne sais plus vouloir, Et à n’en pas douter ma peine étrange songe. Disposer d’un regard saisissant le mensonge Sur le chemin l’écueil emporte l’avenir Et à n’en pas douter ma peine étrange songe Les éveils de l’ennui s’appliquent à venir Sur le chemin l’écueil emporte l’avenir Et dans ce jour déchu la rage se déverse Les éveils de l’ennui s’appliquent à venir Dès que l’instant s’en fut je restai sous l’averse.

<br />
Le 5 juin 2009<br />
Il y a longtemps que je voulais écrire un "vrai" Pantoun ou Pantoum, voilà c'est chose faite ... l'inspiration et la technique étaient au rendez-vous


Poème posté le 25/07/09


 Poète
Marieange



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.