Accueil
Poésie libre / Il fut soir il fut matin
              
Poésie libre / Il fut soir il fut matin
         
Poésie libre / Il fut soir il fut matin

Il fut soir il fut matin
par Pierrech


Racinaire chemin des horizons de noirceur sourd le souffle du temps en déviance Incurable néoplasme en lâcher de ballons dévoile la poussière vers le repos secret la noctambule fugue d’occultes récidives Bourgeonne et migre l’hypogé cyanure à jamais estropiant l’arbre de vie étayé Étreinte du silence perforé d’agonie fané sourire au masque du regard embué s’étiole exsudée l’amande de mer Effroi de te perdre dissoute en le sable bleu écume déchirée arrachée à la berge tarie m’envahit gravide cette vacuité d’évasion Révolu en le sel d’aubes poignait ton exode Rasigaire camin dels asuèlhs de negror sord l’alen del temps en desviança Incurable neoplasma en envòl de balons desvèla la polsa cap al solaç secret la noctambula fuga d’ocultas recidivas Borrona e migra l’ipogat cianur longamai estropiant l’arbre de vida apevat Estrencha del silenci pertusat d’agonia passit sorire a la masqueta de l’agach neblat se marcís exsudada l’ametla de mar Espavent de te pèrdre dissolguda en l’arena blava escuma esquiçada desrabada a la riba estorrida m’envasís gravida aquesta vacuitat d’evasion Complit en la sal d’albas puntejava ton exòdi

Recueil à paraître à l'Institut d'Estudis Occitans (IEO).
Traduction en occitan de Florian Vernet.
Encres créées pour le recueil de Chantal Giraud-Cauchy.


Poème posté le 30/11/20 par Pierrech


 Poète
Pierrech



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.