Accueil

La roselière
par Colline


Au soleil couchant, c'est dans la camargue insolente Qu'une nuit, ta complicité s'est émue en étreinte. Les chevaux se reposaient crinière blanche Tes mains sur mes hanches. Beauté des flamants roses, beauté des roseaux des marais, D'amour en fins déliés. Sous le calme et le charme, Allongés, seuls, sans larmes. Nous nous sommes aimés, manadier.



Poème posté le 28/01/18


 Poète
Colline



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.