Accueil FORUM Inscription/connexion
Thème du mois / Tous les thèmes / ATTIRANCE / La petite goutte d'eau qui voulait revoir la mer

Thème du mois / Tous les thèmes / ATTIRANCE / La petite goutte d'eau qui voulait revoir la mer

Thème du mois / Tous les thèmes / ATTIRANCE / La petite goutte d'eau qui voulait revoir la mer

La petite goutte d'eau qui voulait revoir la mer
par Francis

Highslide JS
par Francis

Photo que j'ai prise au Pic Blanc 3200m dans les Alpes.
Notice: Undefined variable: connecte in /home/rickways/lespoetes.net/poeme.php on line 223


Je me souviens de cet air vif et d'un ciel si bleu. J'étais encore minéral, cristal de glace et je jouais en prisme de lumière lors de cet été. Puis la chaleur m'avait fait fondre. J'étais si jeune petite, ronde et transparente, gouttelette d'eau si douce. Je me souviens du craquement des séracs, de ce départ dans les failles de la fonte, de ces parois d'une couleur bleu pâle et lumineuse. Je suis sortie du labyrinthe pour courir l'alpage, j'étais un torrent ivre, j'étais l'eau vive. D'un mouvement en cascade, je chutais sur des pierres, je n'étais que glissements, enfin, j'eus droit au repos et dans le silence d'un lac, je me suis endormie. J'étais devenue miroir du ciel et de ses nuages, il a suffi d'une brise pour me faire prendre une ride. Longtemps, je me suis baignée de fraîcheur en eaux sombres qui voulaient me garder, c'est par une chute, cataracte de pluie fine que je me suis évadée. Encadrée de collines, je restais au fond de la vallée. J'en ai vu du paysage, loin derrière moi brillaient les glaciers. Je me glissais le long des pâtures, à travers les roseaux, je regardais passer les troupeaux, le temps n'existait plus, j’entraînais des poissons d'argent dans mes ondes, j'étais devenue rivière. Je savais que le voyage ne faisait que recommencer. Quand j'aurai rejoint le fleuve, après l'estuaire, l'appel de la mer allait se faire sentir, dès les premiers embruns plus rien ne m'arrêterait. Je ferai le tour de la Terre puis, enfin lasse de parcourir les océans, de jouer dans l'écume des vagues, je m'assoupirai. Alors je deviendrai étale et sans peur laisserai sous l'éternel azur le soleil m'évaporer.



Poème posté le 06/02/20 par Francis


 Poète ,
 Illustrateur
Francis



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.