Accueil
Poésie libre / Lolita XVII
              
Poésie libre / Lolita XVII
         
Poésie libre / Lolita XVII

Lolita XVII
par Jim


Voyez cette gamine au regard innocent, Ne lui donnerait-on pas, sans confession, Le bon Dieu, tous ses saints et même Tartempion, Qui cèdent, convaincus, que son rire ne ment ? Voyez la qui minaude en tordant son mouchoir, Les yeux baissés devant le barbon excité : « Le désir interdit, j'ai toujours évité » Dit-elle, susurrant en un mol nonchaloir... La femme joue encor l'enfantin privilège D'avoir une âme grise enfouie sous la neige ; Dans la feinte candeur, cette enfant se prélasse Disant, dans le jardin au verdoyant décor, Qu'elle est bien attristée, « le petit chat est mort ! » Quel esprit délicat chez Agnès la pétasse...

©Persona

Poème posté le 20/01/23 par Jim


 Poète
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.