Accueil

Après la pluie
par Jakolarime


La pluie s’est arrêtée. Tout est repeint de frais. Le ciel bleu revenu est neuf comme la chambre D’un enfant attendu pour le mois de septembre. Les noirs sont plus profonds, les blancs sont bien proprets. Fiers d’avoir échappé à une fin honteuse De gros nuages lents, au ventre teinté d’or Par le soleil vainqueur, comme le matador Camouflent crânement leur retraite piteuse. Le feuillage luisant frissonne sous le vent ; Quand il s’ébroue, frileux, en lumineuses gouttes, Il jonche le gazon de mille points d’argent. Le chat reste enfermé, tant ses pattes redoutent De barboter dans l’eau. Un monde en noir et blanc Le prive pour jamais de tout ce chatoiement.<br>

19 mars 2004

Poème posté le 21/12/08


 Poète
Jakolarime



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.