Accueil FORUM Inscription/connexion
Poésie libre / 07/01/2015
Poésie libre / 07/01/2015
Poésie libre / 07/01/2015

07/01/2015
par Ann


La journée s’annonçait chargée... Toute la nuit, le Printemps des poètes m’avait trotté dans la tête. J’avais l’idée de départ, l’Insurrection en poésie, c’est le thème 2015, du pain béni. Une biographie dont le point de départ est l’enlèvement d’un journaliste en Irak et quelques articles à finir. Et puis les comptes de fin d’année, les droits d’auteur et le bilan du Tambour Grenadois, un journal Citoyen né en mars 2014. La liberté d’expression à tous les niveaux est une lutte, il n’y a pas de petites causes. Et puis mon stylo s’est arrêté, mon enthousiasme, mon inspiration se sont figés. Ce soir, la colère l’emporte. On a tué les héros de ma jeunesse... Malgré le chagrin, il faut continuer de dénoncer sans céder à la peur. Il n’y a aucun compromis possible. Cabu, Wolinsky nous ont montré le chemin. Je marcherai modestement dans leurs pas. Ça suffit de cet obscurantisme qui gangrène notre société. Allah n’est pas une marque déposée. S’il est si grand, il n’a nul besoin de psychopathes comme justiciers. En l’invoquant, les armes à la main et la haine dans les yeux, ils l’insultent. En assassinant ses enfants, ils l’insultent. On peut rire de tout sans tabous, ces plaies qui enferment les peuples dans la crainte. La liberté d’expression a ses limites, le laxisme. Nos gouvernements ont laissé l’ignorance, la bêtise, terreau de l’endoctrinement germer dans ces quartiers ghettorisés, transformés en no-man’s land. Il n’est plus temps d’endiguer le phénomène, il est urgent d’éradiquer ce choléra du 21ème siècle. L’émergence du Christianisme a formidablement bien fait régresser de deux mille ans connaissances et liberté en assassinant à tour de bras érudits et artistes. L’histoire n’est qu’une grosse roue qui fait sa révolution. Il est hors de question que ses fauves ignorants et assoiffés de sang fassent leur Loi. Leur modèle de société me fait gerber, je refuse que mes enfants connaissent le monde comme Houellebecq l’imagine en 2020 dans son roman fiction qui sort justement aujourd’hui. Arrêtons de lécher avec une langue de bois ces suppôts d’un Dieu à leur image. Au nom de la Paix, faisons la guerre sans état d’âme et jusqu’au dernier souffle du dernier de ces fous de Dieu.



Poème posté le 08/01/15


 Poète
Ann



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.