Accueil
              
         

Astrales
par Arden


La Nuit passe du ciel les étoiles au crible Planètes tout venant astres d’éclat ancien Hors d’âge infiniment perdus et n’en retient Que ces quelques vers d’or luisant à nous visibles Andromède Eridan et Balance sensible Le chevalet du peintre errant aux bleus prussiens Lézard Hydre femelle et féroce Grand Chien Composent à nos yeux éblouis cette Bible Immense et au départ de tout petite vie Poussière grain perdu avec cet or autour Qui te vient de bien loin d’avant les premiers jours Ta richesse féconde aux nuits d’Ombre se fie Tes yeux portent encor la marque d’Infini Ton blason est de bleu tout d’étoiles serti



Poème posté le 30/09/11


 Poète
Arden



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.