Accueil
Poésie libre / Chant royal pour célébrer les langues de France
Poésie libre / Chant royal pour célébrer les langues de France
Poésie libre / Chant royal pour célébrer les langues de France

Chant royal pour célébrer les langues de France
par Lastours


La langue d’oïl ouvre soudain son aile, Son franc parler et nous fait découvrir Le ciel du Nord que quelque brume appelle Avec des mots nouveaux à découvrir. Picard, wallon font toute une musique, Une moisson à l’allure authentique. Voici l’accent avec ses sons joyeux Comme un cadeau pour la bouche et les yeux, Un chant heureux qui toujours recommence. Le cœur en joie et jamais ennuyeux, Faisons honneur à nos langues de France. Puis le breton dont le cœur ensorcèle Lance des sons toujours prêts à surgir Sur ses rochers, ses pardons pêle-mêle, Tant de lieux où l’océan vient mugir. Venant d’ailleurs, de l’univers celtique. Ici, pareil, la langue se pratique Dans un terroir au ciel souvent houleux Où l’on entend les anciens vielleux. Présent, passé jouent leur propre romance Et nous disent, au fil des grains frileux : Faisons honneur à nos langues de France. L’alsacien et sa voix nous rappelle Tout un pays, un sol à conquérir, Une frontière aux luttes à la pelle, Tant de balcons toujours à refleurir. Pendant longtemps, l’Histoire se complique Et le parler ne saurait être unique Pourtant le ton en sort victorieux, Voguant ici avec l’air factieux Mais une terre, au long passé si dense, Dit, ressortant tant de jours glorieux : Faisons honneur à nos langues de France. Et l’occitan, dans son âme éternelle Installe au Sud d’autres mots à venir Quand le langage est une citadelle, Un château-fort qu’il faudra démolir. Ainsi Gascons à la voix prolifique Ou Provençaux à la phrase comique, Tant d’Auvergnats au cœur industrieux Connaissent bien le chant de leurs aïeux Sous le ciel clair comme une récompense. Ils aimeraient dire à nos curieux : Faisons honneur à nos langues de France. N’oublions pas le corse, voix rebelle, Ce cri lointain planté comme un menhir, Le catalan, le basque en sentinelle, Tous soucieux de ne pas se trahir. Entendez-le, ce langage stoïque Mais porté par une longue pratique ; Chaque province a son air chaleureux, Fier pourtant, rarement belliqueux ; Protégez-les et prenez leur défense Et rechantez toujours sous mille cieux : Faisons honneur à nos langues de France. Princes, voyez ces gens de tous milieux Œuvrer sans fin en toute heure, en tous lieux, Pour faire vivre, au pays de la chance, Un vrai langage ; alors faisons comme eux : Faisons honneur à nos langues de France.



Poème posté le 01/10/17


 Poète
Lastours



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.