Page : 1

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Auteurs Messages

Laugierandre
Membre
Messages : 1230


Posté à 11h48 le 17 Jun 20




(Poème dédié en hommage à mon ami Alain CRÉHANGE, auteur du Dictionnaire de mots- valises :
« Le Pornithorynque est un Salopare ») Éditions Fayard.



LE LINGUISTOCK (Poème sur les "mots-valises")

Cet ensemble de mots, pourtant spirituels,
Dont la langue française et de bric et de broc
N’use que rarement : ce noble linguistock,(1)
Est richesse des labyrintellectuels.(2)

Pourtant le mots-valise, en son vodkabulaire,(3)
À une longue histoire et l'authentiquité(4)
Ne s’apparente pas au vil littératerre(5)
Débité sans attrait en mondinanité.(6)

Style non fourre-tout ou encore sacchaprose,(7)
Pas plus filassophie(8 ) flirtant gagacité(9) ,
Dont tel autobidacte(10) , en pleine sinistrose,
Use sans artifice, en la débilité.

Honneur au calembour ! Faveur au mot d’esprit !
Que l’éphémerveilleux(11) , cette splendeur fugace,
Dans la nirvanalyse(12) , en l’ayant bien compris,
A notre maudit-bic(13) donne bien plus d’audace.

Le lyophilistin(14) , en sa pelliculture(15) ,
Tripothèse(16) , infécond, l’oeufémisme(17) avorton,
Cherche au pétaradoxe(18 ) un choc à la lecture
Que personne suivra…où alors à tâtons.

Je suis de ceux qui croient – car c’est ici de mise –
Que s’épanouira en la prophétion(19) ,
Un bien noble art moiré par ces beaux mots-valises
Dont je délyre(20) , ici, avec conviction.

Je ne daterai point mon gai arnachronique(21) :
Il est apérotisme(22) en un propos « jongleur »,
Car poète je suis, ma fouthèse(23) excentrique
N’est qu’un inspiratage(24) auquel j’ai mis du cœur.

ANDRÉ
________________

1- Linguistock : Ensemble des mots de la langue française qui, faute d'usage, ont été mis en réserve.

2- Labyrintellectuel : Individu qui s'égare dans des circonvolutions de son propre cerveau.

3- Vodkabulaire : De quoi se saouler de mots.

4- Authentiquité : Caractère de ce qui est vraiment ancien.

5- Littératerre : Ensemble des oeuvres écrites sans génie.

6- Mondinanité : Propos dénués de sens que l'on exprime le plus souvent dans des soirées huppées.

7- Sacchaprose : Grand fourre-tout de choses sucrées où les mauvais écrivains puisent leur inspiration.

8- Filassophie : Matière filandreuse dont on tisse les discours.

9- Gagacité : Finesse d'esprit dont font parfois preuve les personnes retombées en enfance.

10- Autobidacte : personne qui, par ses seules facultés, et sans l'aide de qui que ce soit, est parvenue à un échec cuisant.

11- Éphémerveilleux : D'une splendeur fugace.

12- Nirvanalyse : Aboutissement d'un processus psychanalytique, où le patient à une contemplation sereine de son ego.

13- Maudit-bic : Stylo à bille récalcitrant.

14- Lyophilistion (à prononcer en diérèse). Individu que l'aridité de sa culture artistique a fini par réduire en poudre.

15- Pelliculture : Mince couche superficielle de connaissances générales, avec laquelle on masque l'étendue de son ignorance.

16- Tripothèse : Recherche de la vérité effectuée à tâtons.

17- Oeufémisme : Figure de rhétorique qui consiste à exprimer ses idées sous forme embryonnaire.

18- Pétaradoxe : Série de détonations provoquée par le mélange de plusieurs idées contradictoires au sein d'un même raisonnement.

19- Prophétion : Métier d'avenir.

20- Délyre : Élucubrations poétiques.

21- Arnachronique : Récit historique dans lequel la datation des évènements a été frauduleusement embrouillée.

22- Apérotisme : Mise en appétit.

23- Fouthèse : Doctrine qui n'a de valeur que dans l'esprit quelque peu dérangé de son auteur.

24- Inspiratage : Créativité qui recourt à l'imitation frauduleuse de l'oeuvre d'autrui.




Jean-Mi
Membre
Messages : 308


Posté à 19h12 le 28 Jun 20

André,

Alors là je suis scotché !
A lire et à relire…
Sont-ce des mots du dictionnaire de ton ami ou que tu as inventés ?
Je connaissais des mots comme Modem, Franglais, Pourriel, Motel… mais celui-ci est particulièrement audacieux : « Nirvanalyse : Aboutissement d'un processus psychanalytique, où le patient à une contemplation sereine de son ego »
On appelle cela aussi des mots-portemanteaux.

Jean-Mi Coucou


Kerdrel
Membre
Messages : 400


Posté à 10h43 le 29 Jun 20

Drôle et original
le seul terme qui me gêne un peu c'est lyophilistin même si le mot Philistin est synonyme de béotien en langue Française, pour nous Filistin veut dire Palestine et ces gens ne sont pas plus bêtes ni incultes que n'importe qui, rien n'est innée chez l'homme tout s'apprend...

nonobstant ce terme grand bravo pour l'exercice plaisant à lire
amicalement!

Coucou Coucou Coucou

Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1230


Posté à 10h25 le 01 Jul 20


Bonjour JEAN-MI,

Rarement des poèmes ont été commis en utilisant les mots-valises. Pourtant, il y a là une mine d'or à creuser, dans le cadre d'un JARRY ou d'un QUENEAU.

Les mots que j'ai utilisés sont tous extraits du livre d'Alain CRÉHANGE, qui est un passionné de littérature et de jeux d'écriture.

Ces mots paraissent n'être nés que pour être destinés au zoo,, au cirque. Inattendus ou absurdes, leur extravagance leur confère cependant une légèreté, un charme qui tient précisément à ce qu'ils échappent aux règles de la pesanteur et de la logique.

Je n'avais commis qu'un seul poème (celui-ci), sur ces "Quasimodos lexicaux. Lorsque KERDREL a posté " "Pour happy few", j'ai tout de suite pensé que son topic était l'endroit idéal pour imaginer à partir de ce procédé mon "Bestiaire fantastique" que je lui ai offert, apportant ainsi ma modeste contribution.

C'est un jeu contagieux qui apporte de la joie et incite à nous livrer au ludisme de la néologie.

MERCI pour ta chaleureuse appréciation JEAN-MI.

Excellente journée.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut


Laugierandre
Membre
Messages : 1230


Posté à 10h42 le 01 Jul 20


Bonjour KERDREL,

Loin de moi l'idée d'avoir utilisé ce mot dans l'intention de porter atteinte, de quelque manière que ce soit, à une culture ou à une ethnie.

J'ignorais, en utilisant ce terme, que "Filistin" signifiait, en Palestine : bêtes et incultes. Les éléments que tu as apportés en complément d'information m'ont été très instructifs. Je ten remercie.

Selon mes modestes connaissances, je ne voyais dans ce lexème qu'une référence à "profane", et, par extension, une personne fermée aux nouveautés.

Ceci dit, je te remercie d'avoir porté un jugement sur l'ensemble de la construction de ce poème et de l'avoir si bien noté.

TOUTE MA CHALEUREUSE AMITIÉ.

CARPE DIEM

ANDRÉ

Salut Salut Salut



Ce message a été édité - le 01-07-2020 à 10:42 par Laugierandre

Vous devez être connecté ou demander l'accès au forum pour répondre à ce message.

Page : 1