Accueil
           
       

Antienne
par Jim

Highslide JS
par Jim


Voici des nuits voici des jours Qu’à désaimer s’efforce en vain Jusqu’à la lie boire son vin Et se déprendre enfin d’amour Il n’a plus goût de madeleine Saveur de pluie parfum de brume D’encens son œil s’assèche et fume Pour oublier gagner haleine En son village la vilaine Danse à nouveau sur son manège A rebours défile sa laine Est-il mourir que neige abrège A son brasier il fut phalène Et de sa cendre l’aube est pleine L’envers d’aimer son cœur ne sait Où sont tendres baisers légères Mains les caresses dispensées Les lèvres belles étrangères Les melgueils dorment dans la plaine Qu’ensemble nous n’irons chercher Ni ce trésor à dénicher Sous ton fermoir clos d’une chaîne Il est dit-on contrepoison Un contre-feu un contre fiel Lors qu’entre la terre et le ciel S’est estompé tout horizon Mais à ce philtre jamais boire La cime vaut bien quelques doigts Et sans scories nulle mémoire Et si d’un rêve fou il doit Comme d’un sceau garder empreinte Sa cire encor sera étreinte.



Poème posté le 01/02/13


 Poète ,
 Illustrateur
Jim



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)






.