Accueil
Poésie libre / Propos décousus
              
Poésie libre / Propos décousus
         
Poésie libre / Propos décousus

Propos décousus
par Recreation


Phébus qui parle peu car le silence est d’or Evoque avec le vent la ronde des saisons Des bribes de conversation tombent des nuages « - La Loire coule lentement laissant voir ses dessous -Ivres du suc des fleurs riches de leurs butins Les papillons titubent pareils à des hommes souls -Les blés portent sans trembler leur couronne d’épis - Présageant dans les champs de folles hécatombes Les rouges coquelicots figurent des mares de sang » Patientant les moissons le vent aiguise sa faux Alain



Poème posté le 15/06/19 par Recreation


 Poète
Recreation



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.