Accueil
Thème du mois / Tous les thèmes / AVATAR / L’importun fakir

Thème du mois / Tous les thèmes / AVATAR / L’importun fakir

Thème du mois / Tous les thèmes / AVATAR / L’importun fakir

L’importun fakir
par Claudel


(Quatrains de 11 syllabes à rimes embrassées) Un matin rouge empli de coquelicots, L’air pestait les fleurettes de mon jardin; Alors vint un fakir aux pieds de gourdin Qui changea mes fleurs en grossiers asticots. Le midi, encor blessé par ce méfait, Je pleurais âprement mes amours en fleur Quand brusquement, l’ascète au pif renifleur Fourra son nez dans mon jardin imparfait. Le soir, pendant que je dormais, l’âme en paix, J’entendis un bruit dans un coin défleuri, C’était le hideux malandrin, ahuri De le voir semer avec tant de toupet. Le lendemain dans quelques béats silences, Mon corps maussade flânait en libertin; Soudain, le fakir, là sur son cul hautain, Péta comme un porc d’infectes flatulences. Et l'on vit sortir de cette puanteur Des bouquets de coquelicot et de rose; Délaissant mon cauchemar et ma névrose, Je le remerciai d’un sourire flatteur.

Claude Lachapelle / septembre 2016

Poème posté le 29/09/16


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.