Accueil
Poésie libre / L'étreinte d'un temps lointain
              
Poésie libre / L'étreinte d'un temps lointain
         
Poésie libre / L'étreinte d'un temps lointain

L'étreinte d'un temps lointain
par Claudel


Au temps des roses où l'amour régnait en maître, La joie, l'innocence et la sensualité Dégageaient partout un parfum de liberté, Un sourire présent au fin fond de son être. Nos voix enchantaient tel un air de Rossini Au temps des roses où l'amour régnait en maître. Nos regards lyriques, derrière la fenêtre, Arrêtaient le temps du sablier infini. La poésie était notre baume charnel Et toutes caresses, une étreinte champêtre. Au temps des roses où l'amour régnait en maître, La musique était le contrepoint fraternel. Me demandai-je ? Est-il possible de renaître Où il fait doux d'être en ivresse pour toujours ? Ah, qu'elle est belle la jeunesse et ses amours Au temps des roses où l'amour régnait en maître ! Forme : Maillet Le maillet est une forme fixe moderne qui se compose de 4 quatrains. Le premier vers de la première strophe est repris (comme un refrain) dans les strophes suivantes où il est respectivement, deuxième, puis troisième et enfin quatrième. ((Merci à Oxalys de m'avoir fait découvrir le maillet))




Tous droits réservés © Claude Lachapelle / mai 2020


Poème posté le 24/05/20 par Claudel


 Poète
Claudel



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.