Accueil
Poésie libre / Pandémie de peur
              
Poésie libre / Pandémie de peur
         
Poésie libre / Pandémie de peur

Pandémie de peur
par Plumeauvent


Mais bordel ! C'est quoi au juste cet état généralisé de folie ? La conscience bat de l'aile à l'heure où les sorciers sont d'sortie Crachent leur venin dans l'esprit des gens trop crédules Baisse-toi bien, ça sera plus commode pour qu'on t'encule Mais franchement, vous avez vu cette bouffonnerie ? Les psychopathes n'ont pas de limite à leur gloutonnerie Voyez comme la grande comédie d'la vie s'est transformée en un Bal masqué du jour au lendemain Les gens se surveillent les uns, les autres, guettent les resquilleurs, prêts à mordre Qui a l'outrecuidance de ne pas suivre à la lettre les ordres C'est bien connu, l'inquisition a toujours compté sur la délation Pour appuyer ses investigations et distribuer ses punitions Quand j'vois cette sur-obéissance, j'me demande si les gens veulent vraiment être libre Il semblerait que non, constatant avec quelle ferveur ils se livrent À appliquer des décrets insensés sans même se poser de question S'ils le disent à la télé, à la radio, dans les journaux C'est qu'ils doivent bien avoir raison C'est par ces raccourcis ô combien limités Qu'on plonge un peuple dans un état de débilité Et aujourd'hui, c'est bien triste Quiconque voudrait ne serait-ce que soulever l'éventualité d'une autre vérité On le traitera d'complotiste Mais comment peut-on faire confiance à une science carrée, à des médias tarés À une information sans fondement que les gouvernements s'sont accaparés La deuxième vague de peur monte en flèche au son de leur tocsin Mais pas d'soucis, Big Pharma va bientôt t'injecter son vaccin Eh ! Ouh, ouh ! C'est l'heure du réveil ! Penses-tu vraiment qu'ces salopiauds ont l'intention d't'offrir monts et merveilles ? Sachez qu'ils n'ont que le pouvoir qu'on leur donne Alors qu'est-ce qu'on attend pour changer la donne ? Faut qu'on s'informe, faut qu'on s'affirme, notre intuition Est bien plus importante que leurs firmes, leurs institutions Eux déforment tout, nous traitent comme des infirmes Imposent décrets et normes, oppriment pour qu'on s'conforme Alors, qui que tu sois, ose Chercher le fond au-delà de la forme qu'ils proposent



Poème posté le 10/10/20 par Plumeauvent


 Poète
Plumeauvent



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.