Accueil
Poésie libre / L'Un seul
Poésie libre / L'Un seul
Poésie libre / L'Un seul

L'Un seul
par Didier Viaud


L'Un seul s'est souvenu Il lui souvient d'un point, d'un seul, lieu mythique du premier jaillissement de soi: retour amorcé - transgression - violence stérile - rancoeur pacifiée: je grandis quand nous mourons, me dissous dans l'insoutenable arrogance des premiers soubresauts de l'être. Virevolte, papillon, vis, sois léger et fidèle au cocon nourricier qui te porte encore et dans l'éternité. Un homme en proie au mal du plaisir qui foudroie d'un fil de couleur mauve l'organe inverse du sens des aiguilles des mondes. Le réel pénètre les fibres et englue la langue du faux pauvre aux histoires d'envers. Plus rien ne naît, puisque tout se refuse au cri... Le lieu en a rejoint l'heure et le temps se perd en conjectures géographiques.

<br />
Carcassonne, avril 2006


Poème posté le 21/11/09



.