Accueil
              
         

le sommeil
par Jpfras


J’émerge d’un épuisant sommeil Les deux pieds reposant dans le vide. La nuit m’a suivie jusqu’au réveil Etendue là, nue et placide. Parfois j’aimerais sortir de moi M’enfuir parmi les brumes grises Ne plus maudire du mal de soi Mais m’envoler loin, telle la bise . Me noyer dans l’onde du ruisseau Me dissoudre dans la sombre grève Devenir l’aile, la plume de l’oiseau Etre le dissident de mes rêves. Pourquoi souffrir sans une pause Quand il faut simplement dormir. Est-il possible que rien ne repose : Toujours ressasser les souvenirs. Puis je m’extirper du corps faquin Me soustraire à la peau adipeuse, Briser les os qui assurent le lien De cette structure ennuyeuse. Car le bonheur s’est évaporé Laissant sur place la fracture D’une carne déchue, suppliciée Dont l’agonie est presque sûre. Alors je songe souvent à la fin Qui m’emmènerait vers l’empyrée Affranchi de ce parcours humain Et de ses plaies caractérisées. Jean.Pierre Fraselle 20/02/2018



Poème posté le 20/02/18


 Poète
Jpfras



Sa carte de visite Cliquez ici pour accéder à la carte de visite de l'artiste (Sa présentation et l'ensemble des ses créations)





.